Hommage du Président de la république au conseiller Kabeya Kabishi dit Mfumu Sabata

0 107

Décédé à Kinshasa le mardi 2 février dernier des suites des complications du diabète, Jean-Pierre Kabeya Kabishi dit Mfumu Sabata a été porté en terre ce samedi 13 février 2021 au cimetière Nécropole de la N’sele.

Bien avant cette inhumation,  Mfumu Sabata a reçu l’hommage du président de la république Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Au cours d’une brève cérémonie d’hommage organisée à la morgue de l’hôpital du Cinquantenaire, le Chef de l’État s’est recueilli puis déposé sa couronne de fleur devant le cercueil du conseiller Jean-pierre Kabeya.

Ce fût un moment d’intenses émotions et de consternation pour les membres du cabinet du président de la république qui ont perdu, une fois de plus, un conseiller.

Dans l’oraison funèbre prononcé par le Conseiller principale au collège culture, arts et questions religieuses, Monsieur Deo Tshilumba Wa Kabeya a évoqué l’engagement politique de ce jeune conseiller de 47 ans.

Né le 3 décembre 1974 à Mbuji-Mayi dans le Kasaï Oriental, Kabeya Kabishi John Jamming, surnommé Mfumu Sabata, était l’aîné d’une famille de neuf enfants dont cinq filles et quatre garçons. Fils de Bamowongo Bernard, ancien inspecteur des douanes décédé et de Mujinga Bernadette en vie. Il fut un combattant et cadre du parti au pouvoir, l’UDPS.

Ancien de l’institut d’Ibanda à Bukavu, du Collège Ntetembwa à Matadi et de l’académie des beaux-arts à Kinshasa où il obtiendra son diplôme en art plastique. Sa passion pour la musique l’avait aussi poussé à suivre des cours de musique, comme autodidacte à l’institut National des Arts.

Mfumu Sabata a évolué comme artiste peintre et musicien, guitariste, pianiste, chanteur et manager qui, depuis 2006, s’est engagé dans la lutte contre les violences faites à l’enfant et aux femmes.

En 2007, il rejoint le groupe Bawuta Kin, l’un des premières structures musicales du Rap en RD.Congo, et avec qui il a participé aux divers festivals en Afrique, notamment au festival Gabaon à Libreville au Gabon.

En 2009, il prendra part au projet de l’Ambassadeur des USA dédié à la violence faite aux femmes en participant aux ateliers sur ‘’Artistes contre la violence’’, « African Hip Hop Against Violence » animés par la rappeuse américaine Toni Blackman.

L’engagement artistique et citoyen de Mfumu Sabata a renforcé son militantisme politique pour la défense des valeurs de l’UDPS.

Il a suivi, au sein du parti présidentiel, comme cadre politique, des programmes de formation dispensés par les démocrates socialistes suédois. En 2010, il sera nommé au sein de la ligue des jeunes de l’Udps, secrétaire national chargé de la culture et des arts lors du premier congrès du parti avec le Docteur Étienne Tshisekedi Wa Mulumba et à l’occasion de laquelle John Kabeya composera une chanson vibrante appréciée par tous les combattants de ce grand parti politique de la RDC.

Depuis mars 2019, Mfumu Sabata est nommé conseiller au collège culture et arts au cabinet du président de la république.

L’UDPS, son parti politique s’est mobilisé pour lui rendre un hommage digne de son combat. Le Président intérimaire de l’ UDPS,  Jean – Marc Kabund et le secrétaire général du parti présidentiel Augustin Kabuya étaient à la tête de la forte délégation de l’UDPS.

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More