Hong Kong : Changements électoraux, le G7 hausse le ton

0 95

Les ministres des Affaires étrangères du Canada, de la France, de l’Allemagne, de l’Italie, du Japon, du Royaume-Uni et des États-Unis d’Amérique et le Haut Représentant de l’Union européenne ont fait une déclaration vendredi 12 mars 2021 pour exprimer leur décision en rapport avec des différents changements électoraux à Hong Kong.

Cette décision, selon eux, indique clairement que les autorités de la Chine continentale sont déterminées à éliminer les voix et opinions dissidentes à Hong Kong.

“Nous, les ministres des Affaires étrangères du Canada, de la France, de l’Allemagne, de l’Italie, du Japon, du Royaume-Uni et des États-Unis d’Amérique et le Haut Représentant de l’Union européenne, sommes unis pour exprimer nos graves préoccupations face à la décision des autorités chinoises qui érodent les éléments démocratiques du système électoral à Hong Kong. Une telle décision indique clairement que les autorités de la Chine continentale sont déterminées à éliminer les voix et opinions dissidentes à Hong Kong” , ont ils déclaré.

Le G7 note cependant que ces changements réduiront notamment la liberté d’expression aussi longtemps que c’est un droit garanti dans la déclaration commune sino-britannique.

“L’ensemble de ces changements sape le degré élevé d’autonomie de Hong Kong en vertu du principe «Un pays, deux systèmes». Le paquet étouffera également le pluralisme politique, contrairement à l’objectif de passage au suffrage universel tel qu’énoncé dans la Loi fondamentale. En outre, les changements réduiront la liberté d’expression, un droit garanti dans la déclaration commune sino-britannique”, a fait savoir le groupe de 7 pays les plus puissants du monde.

Ces ministres ont dans leur déclaration appelé à la confiance au peuple de Hong Kong pour qu’il vote dans le meilleur intérêt de Hong Kong.

Devant toutes ces tensions et décisions prises par la Chine qui violent généralement les libertés du peuple chinois, les grandes puissances du monde ont lancé un appel en direction de la Chine afin de respecter la constitution du pays.

“Nous appelons la Chine à agir conformément à la Déclaration commune sino-britannique et à ses autres obligations juridiques et à respecter les libertés et droits fondamentaux à Hong Kong, comme le prévoit la Loi fondamentale. Nous appelons également la Chine et les autorités de Hong Kong à restaurer la confiance dans les institutions politiques de Hong Kong et à mettre fin à l’oppression injustifiée de ceux qui promeuvent les valeurs démocratiques et la défense des droits et libertés”, ont ils insisté.

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More