Israël bombarde la bande Gaza en réponse aux attaques des roquettes du Hamas

0 145

L’armée israélienne a mené ce mercredi 16 septembre 2020, une série de frappes aériennes contre plusieurs positions du Hamas dans la bande de Gaza.

Selon l’armée de l’État Hébreu, ces frappes sont des responses aux attaques des roquettes tirées mardi soir sur «le territoire israélien».

La signature des accords de normalisation des relations diplomatiques entre Israël et les Émirats arabes unis et Bahreïn sous l’égide des Etats-Unis, mardi à la Maison Blanche, a exacerbé les tensions entre la Palestine et Israël.

Mardi soir, alors que le Premier Ministre Benjamin Netanyahu signait des accords de normalisation à la Maison Blanche, des roquettes tirées depuis la bande de Gaza ont visé le territoire israélien, mais l’armée de l’État Hébreu affirme que huit des 13 roquettes tirées avaient été interceptées.

A cet effet, des avions de combat israéliens ont frappé ce mercredi 10 sites dans la bande de Gaza, y compris «une usine de fabrication d’armes et d’explosifs et un complexe militaire du Hamas utilisé pour l’entraînement et les expériences de roquettes», a indiqué l’armée d’Israël.

De son côté, le Hamas a prévenu Israël qu’il paiera le prix de toute agression contre le peuple palestinien après que ses avions de combat aient bombardé la bande de Gaza.

«L’occupant (Israël) paiera le prix de toute agression contre notre peuple ou des sites de résistance et la réponse sera directe», a déclaré le Hamas, tout en soulignant que “Nous augmenterons et élargirons notre réponse dans la mesure où l’occupation persiste dans son agression”, a-t-il ajouté dans un communiqué.

L’Organisation de libération de la Palestine (OLP) a également rejeté l’accord israélo-arabe renseignant que “C’est un autre coup de poignard perfide dans le dos de la lutte, des droits, des valeurs sacrées et des sacrifices du peuple palestinien”, a déclaré Wasel Abu Yousef, membre du Comité exécutif de l’OLP et secrétaire général du Front de libération de la Palestine, ajoutant que cela venait à la suite du soi-disant plan de paix américain connu sous le nom d’accord du siècle.

Il a également précisé que de tels accords permettraient à Israël d’intensifier les atrocités contre les Palestiniens et de commettre des crimes tels que “la confiscation des terres, la politique de nettoyage ethnique et la punition collective dans tous les territoires palestiniens occupés”, a déclaré Abu Yousef.

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More