Italie : Le ministre de la Santé Mbungani a participé à la réunion ministérielle du G20

0 92

La réunion ministérielle du G20 s’est ouverte  à Rome, capitale de l’Italie, ce dimanche 5 septembre 2021, en prévision du 16ème sommet de G20, prévue du 30 au 31 octobre 2021 toujours en Italie.

Les ministres de la santé de différents pays prennent part à ces assises de deux jours en présentiel et en distanciel.

La République Démocratique du Congo est représentée par le Docteur Jean-Jacques Mbungani Mbanda, Ministre de la Santé Publique, Hygiène et Prévention, qui est arrivé dans la ville romaine, très tôt matin, ce dimanche 05 septembre 2021. Il conduit donc une délégation composée de quelques membres de son cabinet et des experts de son ministère. Comme les autres ministres, celui de la Santé Publique de la RDC a été accueilli à son arrivée au Musée Capitolini par son homologue Italien et président de la séance, M. Roberto Speranza.

“Impact de la Covid-19 sur les Objectifs de Développement Durable (ODD) des Nations Unies (ONU)”, est la principale thématique développée ce jour par chaque ministre.

Dans son intervention, le ministre de la Santé Publique, Hygiène et Prévention de la République Démocratique du Congo, Dr Jean-Jacques Mbungani Mbanda, a souligné le fait que la survenue de la pandémie ait été un frein pour la réalisation de certains ODD.

“(…) La survenue de la pandémie à Covid -19 semble jeter le doute sur l’atteinte des Objectifs de Développement Durable (ODD) des Nations Unies  et leurs différentes cibles, sachant qu’il est probable que bon nombre d’entre eux ne soient pas atteints d’ici 2030”, a-t-il déclaré.

Pour le Dr Jean-Jacques Mbungani, “une évaluation globale montre donc :

– une inflexion du progrès dans l’atteinte des cibles des 17 objectifs de développement durable; – La destruction des tissus économiques, déjà fragiles; – La perte de l’emploi; – La déscolarisation des enfants; – La création et l’aggravation de la pauvreté et de la faim; – La fragilisation des systèmes de santé; – L’aggravation des inégalités persistantes liées au genre et aux droits humains”.

Ainsi, au regard de cette situation, le patron de la Santé de la RDC estime que : ” Nous nous encourageons à avoir une vision plus optimiste et estimons que la pandémie de la Covid-19, est une opportunité pour renforcer les systèmes sanitaires, en les rendant plus résilients pour la mise en oeuvre de l’Agenda 2030 des nations unies, d’autant plus que l’une des menaces pour la mise en œuvre des ODD est bel et bien la résignation et l’indifférence”.

Les ODD ne sont pas d’après le ministre Mbungani, “à réviser, mais les efforts à fournir pour les atteindre sont plus qu’urgents et pertinents, surtout en cette période de pandémie de la Covid-19”.

Et Jean-Jacques Mbungani de poursuivre, “comme vous le savez, aucun pays du monde n’a été préparé à faire face à une crise sanitaire d’une telle ampleur, qui a entraîné un déséquilibre socio-économique mondial. Les pays en voie de développement, comme mon pays la RDC, ont été parmi les pays les plus impactés par cette crise”.

Aussi pense-t-il que “dans cette perspective, il est crucial de renforcer le système de gouvernance mondiale de la santé existant. Le plaidoyer de la RDC est que l’OMS ainsi que les autres organisations supranationales importantes soient renforcées et non pas affaiblies.

Cette fois, le monde a été pris au dépourvu. Autant nos efforts se concentrent sur une riposte multisectorielle de la Covid -19, autant nous devons nous préparer à affronter, dans le futur, d’autres éventuelles menaces sanitaires”.

De ce qui précède, le numéro un de la Santé Publique de la RDC rappelle que le monde a été pris au dépourvu.

“Autant , nos efforts se concentrent sur une riposte multisectorielle de la Covid-19, à travers la vaccination de grande ampleur, je puis vous assurer que l’Afrique y adhère autant nous devons nous préparer à affronter d’autres menaces sanitaires dans l’avenir. A ce sujet, plusieurs pays Africains dont la RDC utilise la pharmacopée.

De ce qui précède, l’approche multisectorielle devrait être promue en vue de permettre la résolution des problèmes de santé et de développement intégral dans la vision ‘One Health’ afin de contribuer efficacement à la protection , au développement et à la prospection de nos populations.

Ce meeting G20 des ministres de la santé est une belle opportunité pour accroître la solidarité mondiale…”, a conclu le ministre Jean-Jacques Mbungani Mbanda.

 

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More