Ituri : Le chef en charge des opérations de la CODECO tué par les FARDC à Kobu

0 135

Le porte-parole des opérations militaires des Forces armées de la République démocratique du Congo en Ituri , le lieutenant Jules Ngongo, a annoncé ce mardi 7 Septembre 2021 à la presse, la mort du chef en charge des opérations de la milice de la Coopérative pour le Développement du Congo (CODECO).

Selon le bilan avancé par l’armée, 34 miliciens de la CODECO ont été tués et 18 autres blessés, lors des affrontements lundi 6 Septembre à Kobu, un centre de négoce situé à une cinquantaine de kilomètres au nord de Bunia, en province de l’Ituri.

Il y a eu 10 armes du type AK-47 et des munitions de guerre récupérées auprès de ces forces négatives.

« Les forces armées de la République Démocratique du Congo ont neutralisé 34 éléments du groupe armé CODECO y compris leur chef chargé des opérations renommé Picho, il n’a qu’aller suivre Ngudjolo là où il est. Nous allons continuer dans cet élan pour couper toutes les têtes de ceux-là qui dérangent notre population et de manière légale et légitime en respectant également le droit international humanitaire qui est notre critère de succès depuis que nous avons commencé ces opérations pendant l’état de siège» ,a précisé le lieutenant Jules Ngongo Tshikudi.

Et d’ajouter :«Je profite de l’occasion pour inviter nos compatriotes, politiciens, acteurs sociaux, tout ce monde qui critique l’état de siège à la longueur de la journée, il est grand temps d’appeler ces enfants de quitter la brousse car ils sont à même temps supplétifs des ADF. L’état de siège est un mécanisme constitutionnel pour ramener la paix, et cette paix n’est pas seulement une affaire des FARDC, toute la population doit être consciente que la guerre est déclarée contre la République, non pas contre les forces armées ».

Le Lieutenant Jules Ngongo indique que les opérations militaires se poursuivent pour consolider la zone en vue de permettre à la population de vaquer librement à ses occupations. Les opérations contre les forces négatives se poursuivent également sur l’axe Iga-Barrière-Mongbwalu dans la province de l’Ituri.

 

 

 

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More