Japon : Le premier ministre Shinzo Abe démissionne en raison d’un problème de santé chronique

0 189

Le premier ministre japonais, Shinzo Abe a annoncé ce vendredi 28 août 2020, au cours d’une conférence de presse, sa démission, en raison d’un problème de santé chronique.

«Dans la douleur de la maladie, des traitements médicaux et du manque de force physique, nous ne devons pas prendre de décisions politiques importantes et ne pas parvenir à des résultats. Nous avons décidé de ne pas continuer à occuper le poste de Premier ministre, car nous ne sommes plus en mesure de répondre avec confiance aux demandes de la population. Je démissionnerai du poste de Premier ministre», a déclaré Shinzo Abe.

Abe, a clairement expliqué qu’il sera au service du pays jusqu’à la nomination du prochain Premier ministre.

“Bien entendu, jusqu’à la nomination du prochain Premier ministre, nous nous acquitterons fermement de cette responsabilité jusqu’à la fin. J’espère gérer ma condition physique par un traitement et soutenir le nouveau système en tant que membre de la Diète,”a-t-il déclaré.

Le Premier ministre japonais, a affirmé qu’il souffrait de la colite ulcéreuse chronique et doit recevoir un nouveau traitement pour cette maladie, qui devait être administré régulièrement, ce qui ne lui laisserait pas suffisamment de temps pour s’acquitter de ses fonctions, a déclaré Abe.

Il a dit ses remerciements à toutes les personnes pour ses 8 ans passés au pouvoir, devenant ainsi le Premier ministre le plus ancien du Japon.

Shinzo Abe regrette de quitter son travail avant l’atteinte de ses objectifs.

«C’est déchirant de devoir quitter mon travail avant d’atteindre mes objectifs», a-t-il déclaré, tout en évoquant son échec à résoudre le problème des Japonais enlevés il y a des années par la Corée du Nord et un différend territorial avec la Russie.

Il a déclaré que son problème de santé était sous contrôle jusqu’au début de cette année, mais qu’il a rechuté en juin lors d’un examen annuel.

Shinzo Abe, a tenu à s’excuser pour sa démission, rappelant la première démission de son poste en 2007, juste un an après son premier mandat.

“Je tiens à m’excuser sincèrement auprès du peuple japonais pour avoir quitté mon poste avec un an à gauche de mon mandat et au milieu des problèmes de coronavirus alors que diverses politiques sont toujours en cours de mise en œuvre”, a déclaré Abe, tout en s’inclinant profondément.

 

Le Hautpanel

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More