Jean Claude Katende : « Le refus du sénat d’envoyer Matata devant la justice participe à l’impunité dans le pays »

0 133

Le Président national de l’Association africaine des droits de l’homme (ASADHO), Maître Jean Claude Katende, a réagi ce mercredi 16 Juin 2021, à la décision du Sénat prise mardi soir, à l’issue d’un vote qui s’est opposé à l’envoi du sénateur Matata Ponyo devant la justice dans l’affaire Bukanga Lonzo.

Selon ce défenseur des droits humains, « Le refus du sénat d’envoyer Matata devant la justice participe à l’impunité dans le pays ».

L’ancien premier ministre Matata Ponyo s’est félicité mardi soir de la décision du sénat de ne pas lever ses immunités qui selon lui, rend hommage à la vérité des faits.

«Après le vote, la plénière a décidé de ne pas lever mes immunités. En tant que partisan de la bonne gouvernance et de leadership de qualité, j’accepte cette décision qui rend hommage à la vérité des faits. J’appréhende le résultat de ce vote comme une volonté de vouloir voir la vérité triompher sur ce dossier», a déclaré Matata Ponyo.

Cependant, le Président de l’ASADHO explique que Bukanga Lonzo sera toujours attaché à la personne de Matata Ponyo, tant qu’il ne fera pas face à la justice.

« Le seul endroit où Matata doit prouver qu’il est un bon leader, un meilleur gestionnaire, c’est devant la justice, et non dans les médias. Bukanga Lonzo sera toujours attaché à sa personne », a déclaré Jean Claude Katende.

Avec ce refus du sénat de lever ses immunités, l’ancien Premier Ministre Matata est protégé de toutes les poursuites judiciaires entamées contre sa personne.

 

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More