Kasaï : Dieudonné Pieme cité dans le meurtre de deux membres de la famille Kalamba Muanangana

1 224

La fondation Kalamba Muanangana charge le gouverneur Dieudonné Pieme, d’être l’auteur moral du meurtre de deux membres de sa communauté en date du 24 mars 2020 au rond-point Djendje dans la ville de Tshikapa (Kasaï), indique une correspondance adressée aux autorités provinciales.

Ce meurtre, d’après elle, de ses deux membres a été exécuté sur l’instruction de Dieudonné Pieme.

“Un acte posé sur ordre donné et sous une réquisition n°01/07/cab/Gp/Kasaï/011/2020 signée par Monsieur Dieudonné Pieme, gouverneur de la province du Kasaï ordonnant le commandant 2105e régiment des FARDC de mettre à la disposition du commissaire provincial de la Police Nationale Congolaise/Kasai  des éléments pour appuyer le groupe mobile d’intervention en vue de neutraliser et déguerpir le chef de ladite communauté et toute sa famille dans la parcelle située au rond point Ndjendje”,  peut-on lire dans cette correspondance.

En dehors de ce meurtre, une femme membre de cette communauté a été présumée violée par les éléments de la police pendant cette opération, révèle la fondation Kalamba dans ce document.

Pour faire entendre sa voix, la fondation Kalamba Muanangana projette une série des manifestations pour réclamer les corps sans vie de leurs membres de famille qui restent jusque là introuvables.

“Une série des manifestations sera organisée selon les dates et mois préférés réclamant auprès de Monsieur Dieudonné Pieme, les deux corps sans vie, tous frères biologiques de chef Kalamba Mukenge  Tshisumba président de ladite communauté, assassinés à bout portant à 3 heures lors de son arrestation le 24 mars 2020 dont les corps restent introuvables jusqu’à nos jours” , écrit Kalamba Mukenge Tshisumba, président de la fondation Kalamba Muanangana.

La famille Mukendji Ndjendje dans laquelle fait partie le président de la fondation Kalamba Muanangana se réclame propriétaire de plusieurs bâtiments qu’abritent certains membres du gouvernement et les institutions de la province, une réclamation qui a été rejetée par les autorités provinciales et la justice. Pour faire entendre leur voix, ils avaient érigé un foyer initiatique au rond point Ndjendje en pleine ville, une des pratiques du phénomène Kamuina.

 

 

 

Janderson Nyembue depuis Tshikapa/ Le Hautpanel

1 Comment
  1. Eddy Kalamba tshikomo says

    Mensonge et calomnie outrancière.
    A la même date,le soit disant TSHISUMPA alias seigneur, avait recruté un bon nombre de jeunes de la communauté Lulua pour créer une milice du genre Kamuena nsapu à tshikapa,dans le seul but de troubler la paix qui existe entre les communautés lulua,pende et tshiokwe.
    Profitant de cette opportunité rarissime, nous membres de la dynastie Kalamba mukenge (famille régnante) ordonnons à Mr tshisumpa de cesser de salir l’image et la réputation de la dynastie et de trouver, illico,une autre dénomination à sa FONDATION que celle de muanangana Kalamba mangole.
    En outre, nous sollicitons l’aide de toutes les autorités tant civiles que militaires pour mettre la main sur toute personne qui userait les noms de nos grands-parents à l’occurrence “Kalamba muanangana ,mukenge, tshikomo, mangole, wanfwana,meta nsakulu,sans la permission préalable de la famille régnante.
    (Gardien du temple, Prince des bashilange Kalamba tshikomo nzambi)

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More