Kasaï : Les députés sollicitent l’appui de l’ONU-Femme à la vulgarisation de l’édit portant “abolition des coutumes avilissantes à l’égard des femmes”

0 94

Dix (10) députés de l’assemblée provinciale du Kasaï ont pris part ce Samedi 25 Septembre 2021, dans un atelier d’échange entre l’Onu-Femme et la plateforme parlementaire. La rencontre s’est déroulée dans la commune de Kanzala, à Tshikapa, en province du Kasai.

Les échanges ont tourné autour de l’apport des parlementaires dans la gouvernance inclusive locale. Abordant la question de l’aspect “inclusivité”, les deux parties ont soulevé avec amertume la faible représentativité des femmes dans les institutions de la province.

Les élus provinciaux présents dans ces assises ont démontré certains obstacles qui font à ce que les femmes puissent bénéficier d’une faible représentativité dans les institutions politiques, c’est notamment le désintéressement des femmes des affaires politiques et les craintes sociologiques.

A propos de ce que les députés devraient faire pour faciliter la participation des femmes dans les affaires de l’État de sorte que la gouvernance soit plus inclusive, l’assemblée provinciale estime aborder des questions visant la participation des femmes dans la gouvernance locale au cours des travaux de la commission parlementaire “genre et parité”.

Au terme de ces assises, la plateforme parlementaire a formulé des recommandations pour répondre à cette problématique.

Les députés provinciaux font savoir que l’organe délibérant a dans ses anales un édit portant “abolition des coutumes avilissantes à l’égard des femmes”, ce qui constituerait une réponse aux contraintes sociologiques qui font obstacle à la participation des femmes dans les actions du gouvernement.

“Nous avons proposé au partenaire ONU-femme de nous accorder un appui technique et financier dans la vulgarisation de cet édit, qui est entré en vigueur depuis 2016 mais la population n’a jamais été au courant de cet instrument juridique. Il fallait que toutes les couches de la population et les dirigeants s’approprient cet édit. Cet édit va diminuer sensiblement ces croyances en fin de baliser la voie à la femme qui est aussi un acteur important dans la consolidation de la paix” , a déclaré à la presse locale, le député provincial Jospeh Kalombo Kanku, participant à ces assises.

ONU-Femme poursuit sa série d’échanges avec les plateformes des communautés de Tshikapa, ce lundi 27 septembre, ce sont les journalistes de la ville de Tshikapa qui seront à l’honneur.

Ces activités s’inscrivent dans le cadre du projet “d’appui aux plateformes inclusives des membres des communautés, chefs coutumiers, société civile et membres du gouvernement provincial à Tshikapa, Kamako et médiatisation de leur actions.

 

 

Janderson Nyembue depuis Tshikapa/ Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More