Kasaï : ONU-Femme échange avec les plateformes communautaires sur leur rôle dans “la gouvernance locale”

0 72

Dans le cadre de son projet axé sur la gouvernance locale inclusive au Kasaï, ONU-Femme a organisé un cadre d’échange ce mercredi 22 septembre 2021 avec les plateformes communautaires et des femmes leaders sur leur apport à la gouvernance inclusive dans la province du Kasaï.

Dans l’avant-midi, elle s’est entretenue avec la plateforme de paix “Bupole” qui réunis en son sein, les différents membres des communautés. Avec cette structure, ONU-Femme a eu à suivre tour à tour les différentes expériences dans le domaine de pacification et des recommandations pour pallier aux difficultés qui entravent le processus de paix.

La même séance s’est poursuivie à l’après-midi, ce sont les femmes leaders qui étaient à l’honneur.

Madame Kelly Grâce Mulinganya a fait savoir que ces échanges qui viennent d’être lancés visent à rendre ces structures plus actives et à jouer un plus grand rôle dans la gouvernance locale en province du Kasaï.

“Toutes ces activités s’organisent dans le but de faire participer ces femmes et structures communautaires et jeunes dans la gouvernance locale afin que ces acteurs soient des acteurs de paix. ONU-Femme a besoin  de faire valoir les activités des femmes leaders dont la société semble oublier et minimiser les actions réalisées. Ce jour, nous avons juste essayé d’échanger sur l’apport de toutes ces structures dans la gouvernance locale, il y a eu des recommandations qui ont été formulées” , a t-elle déclaré.

Le ministre provincial en charge des affaires sociales, Jean Kabamba Mukinayi a de son côté salué le présent projet et a demandé aux acteurs impliqués d’intérioriser les acquis de ce projet pour appuyer le processus de paix.

“Nous saluons Onu-Femme pour son implication dans les activités qui promeuvent les efforts des femmes. Chers participants, je vous invite ce jour à plus de grandeur d’esprit dans le choix de programmation et souplesse dans la communication, à l’appropriation des résolutions qui en découleront pour une gouvernance locale plus inclusive et plus pérenne” , a indiqué Jean Kabamba.

Pour rappel, ces activités s’inscrivent dans le cadre du projet ” appuyer les plateformes inclusives des membres des communautés, chefs coutumiers, société civile et membres du gouvernement provincial à Tshikapa, Kamako et médiatisation de leur actions. Ce projet est mis en œuvre par ONU-Femme.

 

 

Janderson Nyembue depuis Tshikapa

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More