Kinshasa : condamnation à mort d’un prévenu accusé de meurtre

0 212

Le tribunal de grande instance de Kinshasa/Gombe, siégeant en procédure de flagrance en matière pénale au palais de justice, a prononcé lundi  la peine de mort à charge du prévenu Thomas Makwala, médecin prestant pour le compte de l’Eglise du Christ au Congo (ECC) accusé de meurtre.

L’ACP indique que l’exposé de motif lu par l’officier du ministère public, ce médecin avait, dans la nuit du 8 au 9 février, donné la mort au Monsieur Yenza Mutama, alias Diazengo, cadre d’une banque commerciale, qu’il avait projeté du haut du sixième niveau d’un immeuble après l’avoir attrapé en flagrant délit d’adultère avec son épouse.

D’après les témoignages recueillis sur place, le couple Makwala traversait des moments de turbulences après 10 ans de mariage et ce, depuis 4 mois que les deux époux ne vivaient plus ensemble. Les faits se sont déroulés après une bagarre dans l’appartement qu’occupait l’épouse du prévenu.

Le procès a quelque peu été perturbé par des magistrats grévistes qui ont fait irruption au palais de justice. Ils ont reproché à leurs collègues de travailler, alors qu’un mouvement de grève a été déclenché par des syndicats de la magistrature.

Malgré cette perturbation, le procès a continué son cours. Le juge a décidé de décréter le huis clos pour raison de moralité.

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More