Kinshasa : La CENCO invite le gouvernement congolais à s’impliquer pour la sauvegarde de la Concession du Lac de Ma Vallée

0 145

Le Secrétaire général de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO), l’Abbé Donatien Nshole, a invité le Gouvernement congolais et ses ministères compétents, à s’impliquer effectivement pour que la spoliation de la Concession du Lac de Ma Vallée à Kimwenza, prenne fin.

C’était au cours d’une conférence de presse organisée ce vendredi 17 Septembre 2021, dans la Concession du Lac de Ma Vallée, à côté des parcelles spoliées à Kimwenza, dans la ville province de Kinshasa.

« La Concession du Lac de Ma Vallée fait l’objet d’incursions intempestives des personnes sans titre ni qualité qui s’arrogent le pouvoir d’attribuer des portions de terres aux tiers en flagrante violation de la loi foncière. En 2009, ce fut le cas du Chef coutumier Matuba que la Justice a condamné. Aujourd’hui comme vous pouvez le constater, c’est le cas du Chef coutumier Kilesi qui a spolié la CENCO de 12ha en vendant des parcelles à ses clients », a déclaré l’Abbé Donatien Nshole.

« Cette situation est inadmissible dans un État de droit. La CENCO a porté l’affaire en justice et attend instamment que la Justice se prononce, voici bientôt une année. Entretemps, la spoliation et la destruction méchante continuent de plus belle, avec un impact sur l’écosystème qui ne peut laisser indifférentes les autorités publiques », a poursuivi le S.G de la CENCO.

A cet effet, la CENCO porte à la connaissance de l’opinion que plusieurs acheteurs sont tombés entre les mains de ces usurpateurs et ils ont vu leurs titres annulés sur base de l’article 204 de la loi foncière qui stipule que « Est nul : Tout contrat de concession conclu en violation des dispositions impératives de la présente loi », et ils ont malheureusement perdu leur argent pour rien.

L’Abbé Nshole a signalé que certains de ces usurpateurs ont déjà fait l’objet de condamnation pour atteintes aux droits garantis aux particuliers sur base de l’article 180 du Code pénal congolais livre II. Ceux qui ont pris des parcelles dans cette concession de la CENCO au Lac de Ma Vallée connaîtront sûrement le même sort.

Comme la justice traine les pieds pour se prononcer sur cette affaire, la CENCO a intéressé le Ministère de l’Environnement et Développement durable qui a dépêché, à cette conférence de presse, son conseiller juridique, Parfait Didier Kabongo.

La CENCO est convaincue que cet espace est une forêt d’intérêt public. « Sur le plan de l’écologie et de l’environnement, le site du Lac de Ma Vallée est un patrimoine naturel inestimable. Nous y trouvons notamment le lac entouré d’une forêt primaire dense qui abrite une riche biodiversité. C’est un espace rare qui constitue le poumon vert de la ville de Kinshasa et compte parmi les sites touristiques de notre pays », a indiqué l’Abbé Donatien Nshole.

Il n’a pas manqué de signaler que la Concession du Lac de Ma Vallée est une propriété foncière de la CENCO et comprend 244ha, 98 ares, 11Ca. Elle a été acquise légalement auprès des héritiers de Mr Paul Hardy en 1987. Elle est couverte légalement par un Certificat d’enregistrement emphytéotique Vol A. 299 Folio 87 daté de 1989, tel que renouvelé à ce jour, Vol A6/MN09 Folio 123.

« Nous devons constituer une croisade écologique pour sauvegarder ce patrimoine naturel et touristique qui fait la fierté de notre capitale », a dit le SG de la CENCO qui a ajouté : « La réussite de ce combat pour la protection de la nature exige de chacun et chacune de nous une conversion écologique, un changement radical de notre comportement et du respect face à l’environnement (Laudato Si, n°5). La CENCO compte sur l’implication et l’engagement effectifs du Gouvernement congolais et ses ministères compétents, les Chefs coutumiers, les associations, la population locale, les jeunes et la presse.

 

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More