Kinshasa : La mesure portant interdiction de l’organisation des deuils dans les salles et les domiciles devient définitive selon Gentiny Ngobila

0 284

Le Gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka a annoncé mardi 24 mars 2020, au cours d’une réunion avec  les médecins directeurs  et les administrateurs gestionnaires des hôpitaux publics, à l’ l’Hôtel de ville de Kinshasa que la mesure portant interdiction de l’organisation des deuils dans les salles et  les domiciles dans la ville de Kinshasa devient définitive. Cette mesure préventive avait été prise par le Chef de l’Etat, Felix Tshisekedi, le 18 mars dernier, au sujet de la pandémie de coronavirus (COVID-19), pour limiter sa propagation à Kinshasa, foyer de la pandémie.

Elle stipule : «  D’interdire, l’organisation des deuils dans les salles et les domiciles. Les dépouilles mortelles seront conduites directement de la morgue jusqu’au lieu d’inhumation et en nombre restreint d’accompagnateurs »

Après une demande de la population Kinoise pour le maintien définitif de cette mesure, le chef de l’exécutif provincial de Kinshasa a répondu favorablement à cette demande.

Gentiny Ngobila a insisté sur les règles d’hygiène dans tous les établissements médicaux de la ville pour limiter la propagation de la pandémie du COVID-19 qui frappe de plein fouet la capitale congolaise.

Désormais, il n’est plus question d ’organiser les funérailles dans des résidences familiales ou encore dans des salles funéraires qui se sont propagées à travers la ville. A cet effet, le Gouverneur Gentiny Ngobila a instruit les médecins directeurs  et les administrateurs gestionnaires des hôpitaux publics d’aménager des funérariums dignes pour permettre aux différentes familles de se recueillir quelques heures avant l’enterrement des défunts.

Cependant, certains participants à cette réunion ont sollicité l’implication des autorités politico administratives sous l’égide du Gouverneur de la ville, étant donné que certains hôpitaux ne disposent pas d’assez d’espaces pour ériger un funérarium.  Gentiny Ngobila a, pour sa part promis d’impliquer les différentes municipalités .

Lehautpanel.com dans son article du samedi 21mars 2020, était largement appesanti sur ce sujet qui avait eu l’avis favorable des Kinois. Il sied de préciser que les kinois se réjouissent de cette mesure d’autant plus que l’organisation des deuils dans les salles funéraires étaient devenus un fonds de commerce pour certaines personnes qui facturaient extrêmement cher l’organisation des funérailles à la famille éprouvée occasionnant ainsi, des dépenses colossales et voire même la propagation des maladies contagieuses.

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More