Kinshasa : Le dossier Zacharie Badiangela « Ne Muana Nsemi » examiné dans une réunion de sécurité à la Primature

0 230

Trois jours après l’arrestation de Zacharie Badiangela, alias Ne Mwanda Nsemi, le Premier Ministre Sylvestre Ilunga ilunkamba a convoqué lundi 27 avril 2020, une réunion de sécurité au cours de laquelle l’évolution du dossier de Zacharie Badiangela a été examiné.

A l’issue de cette réunion, le Vice-premier ministre , ministre de l’Intérieur  Gilbert Kankonde a fait la restitution en abordant les différents points essentiels examinés notamment les rapports des Officiers de la Police nationale congolaise, qui ont mené cette opération d’interpellation de Zacharie Bandiangela, les faits enregistrés depuis l’interpellation de ce dernier, sa présentation devant le Procureur Général qui avait émis le mandat d’amener, ainsi que la synthèse des interrogatoires des adeptes de Ne Mwanda Nsemi comme chef du Mouvement mystico-religieux ou ses partisans de Bundu dia Mayala (BDM).

Les vérifications faites sur la principale réclamation de Zacharie Badiangela relative au paiement de ses émoluments de deux ans par l’Assemblée Nationale, attestent que ce dernier avait lui-même donné procuration à certains de ses proches pour qu’ils perçoivent lesdits émoluments en son nom.

Il ressort aussi que la PNC a trouvé des armes dans la résidence du chef de BDM, raison pour laquelle les 203 personnes trouvées sur place, ont été identifiées et interrogées par les OPJ des parquets tant civile que militaire. Les deux parquets ont procédé à l’interrogatoire de 168 personnes gardées au niveau de l’IPKIN, 45 d’entre elles sont restées en garde vue pour approfondissement de l’enquête, les 93 autres sont ramenées dans leur milieu d’origine.

Ont pris part à cette réunion, le Vice-premier Ministre en charge de l’Intérieur et Affaires Coutumières, Gilbert Kankonde, le Ministre des Droits Humains, le Ministre des Relations avec le Parlement, Deo NKusu, le Commissaire Général de la Police Nationale Congolaise, Amuli Bahigwa, le DG de l’ANR Justin Inzun Kakiak, et le Commissaire Provincial de la Police Ville Kinshasa, Sylvano Kasongo Kitenge.

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More