La Cour de cassation a rejeté la demande de mise en liberté provisoire de Vital Kamerhe

0 277

La Cour de cassation vient de rejeter ce mercredi 05 août 2020,  la demande de la mise en liberté provisoire formulée par les avocats de Vital Kamerhe, directeur de cabinet du Chef de l’État.

C’est la nième demande de liberté provisoire formulée par les avocats de Vital Kamerhe qui est rejetée par la justice congolaise depuis le début du procès 100 jours dans son volet construction des maisons préfabriquées.

Les avocats de Vital Kamerhe, président national de l’Union pour la nation congolaise (UNC), avaient interjeté appel devant la Cour de cassation pour obtenir la liberté provisoire de leur client. Mais les juges de la Cour de cassation ont rejeté cette demande.

Ils avaient introduit plus de 4 fois cette demande au tribunal de grande instance de la Gombe sans jamais obtenir gain de cause.

Selon ses avocats, leur client  est malade et son incarcération ne facilite pas sa prise en charge médicale qui est devenue de plus en plus nécessaire.

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More