La dépouille mortelle du Cardinal Laurent Monsengwo accueillie dignement à Kinshasa

0 127

La dépouille mortelle du feu Cardinal Laurent Monsengwo Pasinya , a été accueillie  ce dimanche 18 juillet 2021 à l’aéroport international de N’djili à Kinshasa , capitale de la République démocratique du Congo.

Plusieurs autorités tant religieuses que politiques de la RDC ont réservé un accueil digne au corps de ce prélat catholique, au tarmac de l’aéroport, parmi lesquelles, le Cardinal Fridolin Ambongo, le président de la CENCO, Monseigneur Marcel Utembi, le Nonce apostolique, Monseigneur Ettore Balestrero, le président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso N’kodia, le président du Sénat, Modeste Bahati Lukwebo, le Premier ministre Sama Lukonde, le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila et tant d’autres.

Les évêques, les diacres, les abbés, les pasteurs , les révérendes sœurs ainsi que les fidèles des Églises de Dieu ont été au rendez-vous .

Inconsolables, les prêtres, les évêques, les fidèles avaient de la peine de garder les larmes dans leurs yeux. Drapelets, calicots et tricots ainsi que des pagnes que les uns et les autres, ont portés démontraient la tristesse et la désolation  pour cette grande perte que la République démocratique du Congo a enregistrée.

Le feu Cardinal Monsengwo était un homme de Dieu au service des fidèles de toutes  les tendances religieuses. Il fut défenseur acharné des droits humains. Un véritable apôtre de toutes les Églises, car ses enseignements intéressaient tous les fidèles indistinctement.

Quand il voulait s’adresser aux politiques, il utilisait un langage franc parfois à ses risques et périls. C’est ainsi que les politiques congolais véreux ne cessaient de le critiquer. Toutes les fois le feu Monsengwo avait raison dans ses prises de position.

Un baobab au milieu du village qui tombe et les pertes sont énormes. Il part avec toute une bibliothèque peu exploitée par ses pairs. L’Eglise catholique en particulier perd un prophète veritable de Dieu et un « grand esprit ».

Monsengwo n’avait aucun intérêt de critiquer pour rien. Il allait voir les autorités en face et leur exprimait ses opinions sans crainte. Il adoptait de bons exemples, c’est le cas de la création des écoles primaires et secondaires Monsengwo, emboitant les pas à Malula et Monseigneur Moke. Il a même créé un hôpital à côté du collège Saint Raphaël à Limete.

Il prenait parfois certains religieux en séjour dans la capitale ou à l’étranger en charge. Il a servi de son vivant de modèle d’un berger des brebis. Nous espérons vivement que ses pairs suivront ses conseils et apporteront un plus dans la société congolaise.

Par ailleurs, le programme des funérailles se présente comme suit :

Mardi 20 juillet 2021: célébration solennelle de l’Eucharistie à l’esplanade du Palais du Peuple

9h00 : Arrivée de la dépouille mortelle

10h00 : Messe, mot de la CENCO, mot du Nonce apostolique

12h15 : hommages des officiels

Mercredi 21 juillet 2021 : Inhumation

11h : Messe + absoutes et inhumation (à la Cathédrale Notre Dame du Congo)

Pour rappel, l’ archevêque émérite de Kinshasa, le Cardinal Monsengwo est décédé le 11 juillet 2021, à l’âge de 81 ans, à Versailles, en France.

 

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More