La FEC plaide pour que le gouvernement supprime toutes les taxes et autres entraves à la relance de l’agriculture

0 188

Une délégation de la Fédération des entreprises du Congo (FEC) a échangé mercredi 02 septembre 2020, avec la présidente de l’Assemblée Nationale, Jeanine Mabunda Liyoko, sur la possibilité de voir l’économie congolaise reposée d’abord sur l’agriculture.

A l’issue de cette audience, l’administrateur délégué de la FEC, Kimona Bononge, chef de la délégation, a salué l’initiative de la présidente de la Chambre basse du Parlement, Jeanine Mabunda,  de s’entretenir avec le patronat congolais en prévision de la session ordinaire de septembre, une session essentiellement budgétaire, soulignant qu’avec l’agriculture, il y a moyen de limiter l’exode rural en assurant à chacun un bien-être dans son milieu de vie.

Le patronat congolais a clairement exprimé sa position de voir l’économie congolaise reposer d’abord sur l’agriculture (secteur générateur d’emplois massifs) et non sur les mines comme c’est le cas aujourd’hui.

C’est pourquoi, l’administrateur délégué de la FEC a déclaré que «Le gouvernement doit avoir le courage politique de supprimer toutes les taxes et autres entraves à la relance de l’agriculture».

Par ailleurs, la FEC dénonce les tracasseries dont ses membres sont victimes auprès des divers services de l’État. «C’est ce qui ne favorise pas un bon climat des affaires »,  a-t-il conclu.

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More