La fin de la dixième épidémie à virus Ebola annoncée dans 42 jours à dater du 02 mars 2020

0 173

Le Gouverneur du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita et le Secrétaire technique du comité de la riposte contre la maladie à virus Ebola, Dr Jean-Jacques Muyembe Tamfum, ont animé mercredi 11 mars 2020, une conférence de presse conjointe sur l’épidémie à virus Ebola.

Au cours de cette conférence de presse, le Dr Jean-Jacques Muyembe Tamfum a annoncé que la dixième épidémie à virus Ebola, déclarée depuis le 1er aout 2018, prendra fin exactement dans 42 jours à dater du 02 mars 2020, date à laquelle le dernier malade a été guéri au centre de traitement de Beni.

Le Dr Muyembe a indiqué que « aujourd’hui nous voulons vous dire que le dernier malade a été testé négatif le 02 mars et est sorti du centre de traitement le 03 mars à Beni », pour qui la source de contamination étant coupée, les recommandations de l’OMS fixe à 42 jours de la négativité du dernier cas pour déclarer la fin de l’épidémie.

En attendant cette période, le Secrétaire technique du comité national de riposte contre la maladie à virus Ebola, a appelé à plus de vigilance car, a-t-il avisé, la surveillance communautaire et celle aux frontières sera de rigueur.

Par ailleurs, le Dr Muyembe a annoncé le transfert des compétences aux structures de base dans la perspective de les rendre capables à faire face à d’autres épidémies dans l’avenir.

Parlant du coronavirus qui sévit dans le monde, le Dr Jean-Jacques Muyembe s’est dit extrêmement préoccupé, avant de réitérer la stricte observation des mesures d’hygiène en attendant  des dispositions utiles de la part de la haute hiérarchie.

Le gouverneur Carly Nzanzu Kasivita, a pour sa part,  salué les retombées atteintes aujourd’hui en indiquant qu’il s’agit des fruits de l’engagement de toutes les parties prenantes, partant de la Présidence de la République jusqu’à la communauté en passant par les partenaires multinationaux.

Il  a ainsi réitéré ses administrés à plus de vigilance, surtout avec l’apparition en RDC, du premier cas de la maladie à coronavirus.

« Nous ne sommes pas encore sortis de l’auberge, il faut rester vigilant et maintenir les mêmes attitudes et les mêmes règles de protection », a averti le gouverneur.

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More