La France porte l’alerte “au niveau urgence attentat” après l’attaque terroriste de Nice

0 163

Un nouvel attentat terroriste, a frappé la France ce jeudi 29 Octobre 2020, vers 8h00 GMT, un homme armé d’un couteau est entré dans l’église catholique, la basilique Notre-Dame de Nice, et a tranché la gorge d’un sacristain, a partiellement décapité une femme âgée et a gravement blessé une troisième femme qui a succombé plus tard de ses blessures.

Selon les témoignages recueillis après l’attaque, le père Philippe Asso, qui sert à la basilique explique que “Aucune messe n’était en cours au moment de l’attaque, mais l’église ouvre vers 7h00 GMT (8h00) et les gens viennent prier à toute heure”.

Le maire de Nice Christian Estrosi, a déclaré aux journalistes sur les lieux de l’attaque que “Le sacristain et la femme âgée sont morts sur place, la troisième femme a réussi à sortir de l’église pour se rendre dans un café voisin, mais elle est décédée des suites de ses blessures.”

La police a tué un homme qui avait menacé des passants avec une arme de poing à Montfavet, près de la ville d’Avignon, dans le sud de la France, et les autorités de Lyon ont placé en garde à vue un suspect armé d’un couteau.

“La police française a abattu un homme qui prétendait faire allégeance à un groupe anti-immigrés à Montfavet, près de la ville d’Avignon, dans le sud de la France, après avoir auparavant menacé des passants avec une arme de poing”, a déclaré la police.

Le responsable a déclaré que l’homme affirmait appartenir au groupe d’extrême droite Generation Identity et avait agressé un commerçant local.

Le premier Ministre français, Jean castex a déclaré sur twitter que le gouvernement a porté le plan Vigipirate au niveau urgence attentat sur l’ensemble du territoire.

« Le Gouvernement vient de porter le plan Vigipirate au niveau urgence attentat sur l’ensemble du territoire. Le président de la République a convoqué demain matin un Conseil de défense et de sécurité nationale», a déclaré sur twitter, le Premier Ministre, Jean Castex.

La préfecture de police a,  pour sa part, renforcé la sécurisation des lieux de culte .

« Dès cet après-midi, la préfecture de police a renforcé la sécurisation des lieux de culte et plus de vigilance de chacun de nos policiers, quelle que soit sa mission, face à des comportements suspects. Forces de l’ordre, militaires de sentinelle : tous mobilisés contre la menace terroriste», a déclaré sur twitter, la préfecture de police.

Par ailleurs, les procureurs antiterroristes français se sont saisis de l’affaire en ouvrant une enquête sur cette attaque de Nice, la troisième depuis les attentats de 2015 dans les locaux du magazine satirique Charlie Hebdo et dans un supermarché casher.

Les caricatures de Charlie Hebdo sur le prophète Mahomet, citées comme motif de l’attaque de 2015, sont également liées aux récents attentats d’octobre, mettant en difficulté les relations de la France avec le monde musulman.

Le maire de Nice Christian Estrosi, a signalé sur twitter que la police avait arrêté l’agresseur de cet attaque.

“L’attaquant au couteau présumé a été abattu par la police alors qu’il était détenu. Il est en route pour l’hôpital. Il est vivant”, a déclaré Estrosi aux journalistes.

Une source de sécurité tunisienne et une source de la police française, ont identifié le suspect comme étant Brahim Aouissaoui, un Tunisien de 21 ans.

Aouissaoui est originaire du village de Sidi Omar Bouhajla près de Kairouan, mais vivait récemment à Sfax et la police y a rendu visite à sa famille jeudi, a indiqué la source tunisienne.

Il sied de noter que plusieurs autres attentats ont été signalés jeudi à Lyon et dans la ville saoudienne de Djeddah au consulat de France.

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More