La nécessité d’une collaboration entre le ministère des Affaires étrangères et le Sénat

0 117

La nécessité d’une collaboration entre le ministère des Affaires étrangères et le Sénat a été au centre des échanges entre la ministre d’État, ministre des Affaires étrangères, Marie Tumba Nzeza et le président du Sénat, Alexis Thambwe Mwamba, jeudi 05 Mars 2020, au Palais du peuple.

« Le Sénat est une institution importante de la République et je dois collaborer avec elle en ma qualité du ministre des Affaires étrangères », a-t-elle dit, soulignant que le président Alexis Thambwe a été longtemps aux Affaires étrangères et qu’elle a besoin d’entendre de sa bouche comment il a vécu son temps au dit ministère.

Le président du Sénat, rappelle-t-on,  a dirigé le  ministère des Affaires étrangères de 2008 en 2012 sous le  gouvernement Muzito lors du remaniement ministériel du 27 octobre 2008. Sous sa gestion, plusieurs réalisations ont été enregistrées, comme souligne l’ACP.

Du côté personnel de l’administration, Il avait œuvré pour le renforcement des capacités des agents affectés aux Affaires étrangères après le recrutement complaisant du personnel exacerbé par le manque de formation permanente ainsi que des erreurs stratégiques ou de gestion des questions diplomatiques  qui ternissait l’image de la diplomatie congolaise.

Il avait à cet effet, diligenté un contrôle des titres scolaires et académiques des agents.  Il avait étendu la formation des agents dans divers pays (Japon, Inde, Brésil, Egypte, Iran, France,…).

Il était parvenu à inscrire l’académie diplomatique  au budget annexe du gouvernement  à la suite de  la fin de financement de cette académie par les Sud-africains. L’académie avait ouvert ses portes aux fonctionnaires d’autres institutions publiques.

S’agissant des missions diplomatiques et coopération bilatérale, Alexis Thambwe Mwamba avait procédé  à l’ouverture de trois nouveaux postes diplomatiques : Ankara en Turquie, la Havane au Cuba et Juba au Soudan du sud.

Des fonds nécessaires avaient été débloqués pour l’achat d’une nouvelle chancellerie à Berlin et la réhabilitation de plusieurs chancelleries dont celle de Washington. Le gouvernement tchadien avait consenti à dédommager la RDC pour son bâtiment qu’il occupait. Plusieurs ambassades avaient  été dotées de véhicules officiels neufs. Il avait liquidé les arriérés de salaire des diplomates en poste.

Sous son mandat, la RDC était parvenue à payer ses arriérés  au sein de différentes organisations, entre autres, l’Union africaine (UA), la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC),  la communauté de développement d’Afrique australe (SADC), et la  Francophonie).

Il a parcouru le monde pour défendre le pays particulièrement dans le dossier pour la stabilisation de l’Est de la RDC, en évitant in extrémis la chute de la ville de Goma  menacée par Nkunda Batwara, alors que les forces onusiennes étaient déjà sorties du centre de la ville.

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

Van masaj salonu Maraş masaj salonu Şanlıurfa masaj salonu Isparta masaj salonu Amasya masaj salonu Afyon masaj salonu Denizli masaj salonu Kayseri masaj salonu Eskişehir masaj salonu Balıkesir escort Manisa escort Aydın escort Muğla escort Maraş escort Isparta escort Afyon escort Çanakkale escort Trabzon escort Mardin escort Van escort Yalova escort Şanlıurfa escort Erzurum escort Tekirdağ escort Çağlayancerit escort Aydıncık escort Ergene escort Gönen escort Dinar escort Espiye escort Biga escort Havza escort Antalya escort Ardahan escort Anamur escort Ankara masaj salonu Alaçam escort Torbalı escort Nallıhan escort