La Palestine démissionne de la présidence tournante du Conseil de la Ligue arabe

0 159

Le ministre palestinien des Affaires étrangères, Riyad al Maliki, a annoncé ce mardi, 22 septembre 2020, sa démission de la présidence tournante du Conseil de la Ligue arabe, après son échec à adopter un projet de résolution condamnant l’accord de normalisation entre Israël et les Émirats arabes unis.

“L’ État de Palestine refuse d’enregistrer dans son histoire l’association de sa présidence avec la régression des valeurs et des principes qui était évidente lors de la dernière réunion du Conseil des ministres des Affaires étrangères”, a déclaré Riyad al Maliki , depuis Ramallah en Cisjordanie.

La délégation palestinienne avait déposé un projet de résolution lors de la réunion du Conseil, qui réunit les ministres des Affaires étrangères de la Ligue arabe qui est composée de 22 pays, pour condamner l’accord de normalisation.

Malgré la signature de l’accord de normalisation entre Israël et les Émirats arabes Unis ainsi que le Bahreïn, à Washington le 15 septembre dernier, certains pays arabes dont notamment le Maroc, le Qatar et l’Algérie ont condamné cet accord.

Pour les Palestiniens, cet accord est qualifié de “trahison” car il remet en cause les efforts de la Palestine dans le conflit israélo-palestinien.

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More