La présidente de la Commission européenne souhaite que les États membres s’engagent dans une économie neutre en carbone d’ici 2050

0 128

Les dirigeants des pays du bloc européen se sont réunis ce jeudi 12 décembre 2019, à Bruxelles dans un sommet européen pour discuter de la neutralité climatique d’ici en 2050 .

Les plans de l’Union européenne pour lutter contre la crise climatique et la façon de payer pour la transition verte et sur le rôle que devrait jouer l’énergie nucléaire ont été au centre des discussions avec les états membres du bloc européen.

La nouvelle direction de Bruxelles, dirigée par la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, souhaite que les États membres s’engagent dans une économie neutre en carbone d’ici 2050.

Mais au moins trois pays affamés de charbon dans l’est du bloc attendent une promesse de financement plus détaillée pour leur transition énergétique.

L’opposition à l’objectif 2050 de la part de membres orientaux tels que la République tchèque et la Pologne alimentera ce qui devrait être un débat au sommet long et amer sur la crise climatique et le budget à long terme de l’UE.

L ‘accord vert européen” de Von der Leyen comprend un plan de mobilisation de 100 milliards d’euros pour aider les pays à progresser vers la neutralité carbone, mais les critiques estiment que cela ne suffit pas.

Le Premier ministre Andrej Babis, qui veut des assurances plus détaillées sur le financement, a déclaré que la République tchèque à elle seule aurait besoin de 30 à 40 milliards d’euros (27 à 36 milliards de dollars) pour atteindre la neutralité carbone, tandis que le président lituanien Gitanas Nauseda a estimé que la transition coûterait les deux tiers des PIB de son pays.

Andrej Babis souhaite également que les conclusions du sommet mentionnent explicitement l’énergie nucléaire – le dernier projet reconnaît simplement le droit des États membres de “décider de leur bouquet énergétique et de choisir les technologies les plus appropriées”.

Et il a visé des pays comme l’Autriche et le Luxembourg pour avoir refusé d’accepter que l’UE approuve l’énergie nucléaire comme verte.

“L’énergie nucléaire est une énergie propre sans émissions. Je ne sais pas pourquoi les pays ont un problème avec cela”, a déclaré Babis à son arrivée, après avoir précédemment accusé l’Autriche d’hypocrisie sur ses sources d’alimentation.

“Ce matin, à huit heures moins le quart, les Autrichiens ont consommé 23% de l’électricité tchèque, la Slovaquie 30%. Si nous n’avions pas fourni d’énergie à l’Autriche, un quart d’entre eux ne ferait même pas de café.”

Le président français Emmanuel Macron, dont le pays tire plus des deux tiers de son électricité du nucléaire, a soutenu les Tchèques, affirmant que même le GIEC avait convenu que la puissance atomique devrait jouer un rôle.

“Pour les pays qui doivent renoncer à utiliser le charbon, il est évident qu’ils ne pourront pas passer à toutes les énergies renouvelables du jour au lendemain”, a déclaré Macron.

Et il y avait davantage de soutien de la part du Hongrois Viktor Orban, qui a insisté sur le fait que “sans l’énergie nucléaire, il n’y a pas d’économie européenne neutre en carbone”.

Mais le Premier ministre luxembourgeois Xavier Bettel était catégorique: il n’accepterait pas que l’argent de l’UE soit utilisé pour installer des centrales nucléaires.

“Nous sommes convaincus que l’énergie nucléaire n’est ni durable ni sûre, et surtout en matière de déchets, nous ne savons toujours pas ce que nous devons faire”, a-t-il déclaré.

Par ailleurs, les chamailleries sur le tapis rouge ont ouvert la voie à un premier sommet pour le nouveau président du Conseil de l’UE, Charles Michel, qui est plus susceptible d’être un baptême du feu qu’une lune de miel.

La journée a commencé par une protestation dramatique de militants du groupe environnementaliste Greenpeace qui ont escaladé le mur avant du sommet du bâtiment Europa avant l’arrivée des dirigeants et déployé une bannière “Climate Emergency”.

Des sources polonaises et tchèques ont prédit que la lutte pourrait amener le sommet aux premières heures de vendredi matin sans accord.

Le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki a insisté sur le fait que l’UE doit prendre en compte les différents “points de départ” des pays d’Europe orientale comme le sien, qui dépendent fortement du charbon et de la fabrication.

Les responsables européens reconnaissent que, avec leur sommet coïncidant avec la conférence mondiale sur le climat de la COP25 à Madrid, un échec serait embarrassant.

“Ce sera une bagarre massive”, a averti un diplomate.

Le cadre financier pluriannuel (CFP) gigantesque de l’UE pour 2021-2027 est un autre morceau indigeste du menu du sommet de jeudi.

Les 27 – le membre sortant de la Grande-Bretagne n’assiste pas au sommet – discuteront du budget pendant le dîner, séparément du climat, mais les opposants veulent un engagement budgétaire pour le financement de la transition.

Avant le sommet, Michel a visité les capitales européennes pour tenter de dégager un consensus sur le climat et le budget, mais il admet que ce sera difficile.

La Finlande, qui assure la présidence tournante de l’UE, a proposé un budget de sept ans basé sur des contributions nationales d’un montant de 1 087 000 milliards d’euros.

Cela équivaut à 1,07% du PIB total de l’Europe, mais inférieur aux 1,114 demandés par la commission et ou 1,3% recherchés par le Parlement européen.

Un soi-disant frugal cinq – l’Autriche, le Danemark, l’Allemagne, les Pays-Bas et la Suède – s’oppose à ce que les dépenses de l’UE gonflent.

Mais les réductions proposées par la Finlande entameraient les plans de la transition verte, d’une force frontalière, de l’économie numérique et de la défense – chers à la France.

Une fois leurs propres différends résolus – ou repoussés – les dirigeants de l’UE se tourneront à nouveau vendredi vers le Brexit.

Le Hautpanel/Pax Nkembo

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

Van masaj salonu Maraş masaj salonu Şanlıurfa masaj salonu Isparta masaj salonu Amasya masaj salonu Afyon masaj salonu Denizli masaj salonu Kayseri masaj salonu Eskişehir masaj salonu Balıkesir escort Manisa escort Aydın escort Muğla escort Maraş escort Isparta escort Afyon escort Çanakkale escort Trabzon escort Mardin escort Van escort Yalova escort Şanlıurfa escort Erzurum escort Tekirdağ escort Çağlayancerit escort Aydıncık escort Ergene escort Gönen escort Dinar escort Espiye escort Biga escort Havza escort Antalya escort Ardahan escort Anamur escort Ankara masaj salonu Alaçam escort Torbalı escort Nallıhan escort