La RDC lance ce jeudi les appels d’offres de 27 blocs pétroliers et de 3 blocs gaziers du Lac Kivu

0 199

La République Démocratique du Congo a annoncé le lancement des appels d’offres pour l’attribution des droits d’hydrocarbures du pays, ces 28 et 29 juillet 2022 au Kemesha à Kinshasa.

«C’est inacceptable qu’un secteur aussi lucratif, à même de jouer un rôle prépondérant dans l’économie du pays, ne soit exploité qu’à un faible taux de 4,5% de son potentiel», a déclaré le ministre des Hydrocarbures Didier Budimbu.

Le ministère des Hydrocarbures fait savoir que ces appels d’offres sont une volonté clairement exprimée par les autorités politiques d’un Etat souverain en vue de répondre à sa priorité de réduire la pauvreté de ses populations et de créer les bases d’une croissance socio-économique qui se veut inclusive.

Les activités d’exploration-production sont exercées dans le respect des objectifs et principes de développement des compétences et le transfert de technologies aux nationaux ;  de la promotion professionnelle et l’expertise locale ; et de la multiplication des entreprises de sous-traitance et la création de la classe moyenne.

Selon notre source, la RDC est appelée à répondre à deux défis majeurs d’ordre énergétique, à savoir : la mise en valeur de ses ressources en hydrocarbures et la satisfaction du besoin croissant d’énergie pour le bien-être de la population et le développement des activités économiques.

A cet effet, les travaux d’exploration-production se feront conformément aux respects des normes environnementales. En plus d’une évaluation stratégique et d’un système de gestion environnemental rigoureux, il sera incorporé une Etude d’Impact Environnemental et Social (EIES) assortie d’un Plan de Gestion Environnemental et Social (PGES) pour chaque site à explorer, a indiqué le ministère des Hydrocarbures.

Les populations locales bénéficieront au cours de ce projet d’exploration-production de plusieurs avantages en termes d’interventions sociales (la construction des écoles, des routes, etc.) tels que fixés par la loi.

En outre, les opérateurs sont tenus au principe de pollueur-payeur lors de cette phase d’exploration-production. Il s’agit là d’une compensation selon qu’elle est sociale, économique ou écologique. D’où un impact positif dans la vie sociale des populations locales. Ce principe sera suivi rigoureusement par le Ministère des Hydrocarbures.

 

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More