La RDC prend des mesures préventives contre l’épidémie Coronavirus

0 200

La République Démocratique du Congo (RDC), a pris des mesures préventives contre les infections à l’épidémie du Coronavirus dans son territoire national, c’est ce qui ressort de la réunion  tenue mardi par les services aéroportuaires de l’aéroport international de Ndjili à Kinshasa.

L’aéroport de N’djili,  porte d’entrée de la capitale RD.Congolaise, Kinshasa, accueille quotidiennement au moins 500 passagers en provenance de l’Asie, principalement de la Chine ou  sévit  actuellement cette épidémie de Coronavirus.

Des mesures sont appliquées à l’arrivée des passagers d’abord aux pieds des avions où ils sont soumis à une première prise de température, puis une seconde  fois dans les salles d’attente.

Il a été également exigé que les passagers en provenance de la Chine puissent se doter  de masques, afin d’éviter des contaminations aériennes.

Dans une interview donnée à l’ACP à l’issue de cette réunion, le docteur Martin Balemeka, chef d’antenne du Programme national de l’hygiène aux Frontières(PNHF), a précisé que cette rencontre à laquelle avaient pris part le commandant de l’aéroport  de Ndjili, le directeur national du PNHF ainsi la coordination provinciale de cette institution publique, les intervenants aéroportuaires , notamment  les agents de la Direction générale de migration(DGM), de la Régie des voies aériennes(RVA) et du PNHF, qui entrent en contact direct avec les passagers, devront se protéger à l’aide de bio-masques.

«Jusque-là aucun cas n’est encore signalé en RDC, c’est pourquoi nous sommes en train de prendre des mesures préventives pour protéger le pays contre cette propagation internationale du Coronavirus », a dit  le Dr Balemeka, reconnaissant que cette prérogative revient au ministre de la Santé publique qui peut faire  le point sur cette maladie.

La RDC est également le point focal du règlement sanitaire international et l’une des missions du PNHF est d’empêcher la propagation internationale des maladies et de mener une surveillance épidémiologique aux frontières du pays.

Cet échange avait permis aussi de fournir à l’assistance toutes les informations sur cette épidémie, à savoir son origine, son mode de transmission et les modalités de sa prise en charge, a renchéri Dr Balemeka.

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More