La Russie dénonce la révocation de l’accréditation de huit employés de la mission permanente russe auprès de l’OTAN

0 230

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a pris la décision de mettre fin à l’accréditation de huit employés de la mission permanente russe auprès de l’OTAN à Bruxelles, indique la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova, lors du Briefing tenu jeudi 7 octobre 2021 à Moscou.

Informée officiellement de cette décision le 6 octobre dernier, Maria Zakharova souligne que les effectifs de la mission russe seront réduits de moitié le 31 octobre. Pour la Russie , cette manière de faire du Secrétaire général de l’OTAN, est surprenante et accompagnée d’aucune explication ou raison officielle.

“Cette démarche de l’OTAN nous a surpris, mais n’était pas inattendue. L’arrogance de celui-ci était surprenante car aucune explication officielle ni aucune raison de le faire n’a été fournie. Les médias ont déclenché une campagne calomnieuse comprenant de multiples exemples de fausses nouvelles et de désinformation directe provenant de l’OTAN.

Ce n’était pas inattendu, car notre mission permanente a été fortement réduite en 2015 et 2018. Il s’agit d’une politique cohérente de l’OTAN. Bientôt, il n’y aura plus personne à Bruxelles qui puisse entretenir une conversation au niveau approprié avec le Secrétariat international de l’OTAN ou les pays membres. De toute évidence, c’est ce que l’OTAN essaie d’accomplir.

Ce coup de l’OTAN semble absolument ridicule au milieu de leur rhétorique sur la nécessité de maintenir un dialogue et de reprendre les réunions du Conseil Russie-OTAN. C’est l’hypocrisie à son meilleur. D’une part, ils proclament la nécessité d’interagir et appellent à la coopération. En revanche, ils réduisent le nombre d’employés de nos Missions permanentes. Pour couronner le tout, ils répandent de la désinformation sans offrir aucune explication.

Il y a plus de preuves que les déclarations de l’OTAN sont sans fondement. L’OTAN nous a demandé à plusieurs reprises, y compris récemment, de nommer un représentant permanent russe à Bruxelles et de ne pas se limiter à des contacts au niveau du représentant permanent par intérim. Et maintenant, nous avons ce que nous avons.

La réticence de l’OTAN à coopérer est devenue claire une fois pour toutes. C’est sur cette prémisse que nous fonctionnerons lors de l’élaboration des mesures de réponse qui suivront”, a déclaré Maria Zakharova.

 

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More