La Russie et l’Inde renforcent leur coopération stratégique dans plusieurs domaines

0 129

La Russie et l’Inde ont tenu le XXIe sommet russo-indien à New Delhi, entre le Président russe Vladimir Poutine et le premier ministre indien Narendra Modi.  A l’issue de ce sommet, une déclaration conjointe a été publiée, renforçant le Partenariat pour la paix, le progrès et la prospérité entre les deux États.

Des accords de coopération commerciale et d’investissement, énergie, connectivité, défense, science, technologie ainsi que culturelle ont été signés aujourd’hui.

 

Ci-dessous la déclaration conjointe du 21e sommet Russie- Inde 

 

  1. Le président de la Fédération de Russie Vladimir Poutine à l’invitation du Premier ministre de la République de l’Inde N. Modi le 6 décembre 2021. a visité New Delhi en visite de travail et a participé au XXIe sommet russo-indien annuel.
  2. Les cinq dernières décennies du Traité de paix, d’amitié et de coopération de 1971 et les deux décennies de la Déclaration de partenariat stratégique symbolisent les relations russo-indiennes de longue date et éprouvées, caractérisées par la confiance mutuelle, le respect des principes nationaux fondamentaux intérêts et similitude de positions sur diverses questions internationales et régionales.
  3. Les parties ont réaffirmé leur attachement à un partenariat stratégique particulièrement privilégié et ont souligné que cette relation importante entre la Russie et l’Inde en tant que grandes puissances à responsabilité partagée continue d’être l’épine dorsale de la paix et de la stabilité mondiales.
  4. Les parties ont salué les relations russo-indiennes à multiples facettes, qui couvrent divers domaines de coopération, notamment la politique et la planification stratégique, l’économie, l’énergie, l’armée et la sécurité, la science et la technologie, la culture et l’interaction humanitaire. Ils ont noté que si les domaines traditionnels de coopération continuent de se renforcer, de nouveaux moteurs de croissance ont conduit à la diversification et à l’expansion de la coopération bilatérale.
  5. Les dirigeants des deux pays ont salué la dynamique constante de renforcement des relations bilatérales, malgré les conséquences négatives de la pandémie en cours de l’infection au nouveau coronavirus (COVID-19). Ils ont reconnu que le sommet annuel ne pouvait pas avoir lieu en 2020 en raison de la pandémie. Les parties ont noté avec satisfaction l’intensification des contacts à tous les niveaux : après le précédent sommet, six entretiens téléphoniques des deux dirigeants ont eu lieu, des visites en Russie du ministre indien des Affaires étrangères, du ministre de la Défense, du ministre du Pétrole et du gaz et du ministre de l’acier, visites en Inde du ministre russe des Affaires étrangères et du secrétaire du Conseil de sécurité, consultations inter-AMF, dialogue économique stratégique russo-indien (RISED), négociations sur l’ONU, l’Arctique, planification et autres événements importants.
  6. Les parties se sont félicitées de la tenue des réunions de la Commission intergouvernementale russo-indienne de coopération militaire et militaro-technique et du premier dialogue des ministres des Affaires étrangères et de la Défense de la Fédération de Russie et de la République de l’Inde dans les « deux plus deux”, qui s’est tenue à New Delhi le 6 décembre 2021 de l’année. Les dirigeants des deux États ont souligné l’importance des réunions annuelles dans ce format pour l’échange de vues sur les questions politiques et de sécurité aux niveaux mondial et régional.
  7. Les deux dirigeants ont noté l’interaction en cours entre les parlements des deux pays et ont souligné l’importance des réunions régulières de la Commission interparlementaire en tant que partie importante du mécanisme des relations russo-indiennes.
  8. Les dirigeants des deux États ont réaffirmé la grande importance du dialogue sur les questions de sécurité bilatérales et régionales au niveau du secrétaire du Conseil de sécurité de la Fédération de Russie et du conseiller du Premier ministre pour la sécurité nationale de la République de l’Inde , et s’est félicité d’une interaction régulière entre eux. Ce format a contribué à améliorer la compréhension stratégique et la coordination entre les deux pays.

Coopération dans la lutte contre la pandémie d’infection par le nouveau coronavirus (COVID-19)

  1. Les parties ont échangé des vues sur la situation de la pandémie de COVID-19 et ont hautement apprécié la coopération bilatérale en cours dans la lutte contre cette infection, en accordant une attention particulière au vaccin russe Spoutnik V.
  2. Les deux dirigeants, au nom des peuples des deux pays, ont exprimé leur gratitude à la Russie et à l’Inde pour leur assistance mutuelle opportune pendant la pandémie de COVID-19. Livraisons de l’Inde à la Russie de médicaments essentiels, y compris le paracétamol, l’hydroxychloroquine et certains antibiotiques, pendant la première vague de maladie en Russie et la fourniture par la Russie de l’Inde de ventilateurs, de concentrateurs d’oxygène et d’autres équipements critiques pendant la deuxième vague de maladie en Inde, ont été une étape humanitaire importante qui a été saluée par les deux parties.
  3. Les parties se sont déclarées convaincues que la reconnaissance mutuelle précoce des certificats de vaccination contre l’infection au nouveau coronavirus contribuera à la croissance des déplacements mutuels des citoyens des deux pays, et ont convenu d’accélérer la mise en œuvre des formalités à cet égard.
  4. Les parties ont salué les mesures prises par les autorités compétentes pour évacuer les citoyens et transporter les équipements et médicaments essentiels. Ils ont noté que l’accord sur la reprise du trafic aérien mutuel à ce stade répondait aux besoins de voyage des citoyens des deux pays. Les parties ont convenu d’envisager de rétablir les vols directs de passagers et de fret aux niveaux d’avant la pandémie.

Coopération économique

  1. Les parties ont noté la dynamique positive du commerce bilatéral qui, malgré les restrictions liées à la pandémie, a enregistré au premier semestre 2021 une augmentation d’environ 38 % par rapport à la même période en 2020. Ils ont salué la croissance globale du commerce bilatéral en 2019-2020 par rapport à l’année précédente.
  2. Les parties ont noté que le volume important du commerce bilatéral ne correspond pas au potentiel du partenariat stratégique entre la Russie et l’Inde. Les dirigeants des deux pays ont souligné la nécessité d’intensifier les efforts pour accroître le commerce mutuel afin d’atteindre l’objectif de 30 milliards de dollars américains d’ici 2025. À cet égard, ils ont accordé une attention particulière aux nouveaux facteurs de croissance de la coopération à long terme.
  3. Les parties ont souligné la nécessité d’entamer des négociations sur un accord de libre-échange de marchandises entre l’Union économique eurasienne et la République de l’Inde.
  4. Les dirigeants des deux États ont souligné l’importance de poursuivre l’interaction dans le cadre de la Commission intergouvernementale russo-indienne de coopération commerciale, économique, scientifique, technique et culturelle (CIG) pour la coopération économique bilatérale dans les domaines prioritaires. Ils ont pris note des 12 réunions des groupes de travail et sous-groupes au sein de l’IASC et ont chargé les fonctionnaires responsables de tenir rapidement les réunions des groupes de travail restants. Les parties se sont également félicitées de la création de nouveaux groupes de travail et sous-groupes sur les transports, le développement urbain et les chemins de fer, et ont exprimé l’espoir que leurs premières réunions se tiendront dès que possible.
  5. Les parties ont pris note de la tenue de la troisième réunion du RISED, qui a eu lieu le 15 avril 2021 sous la forme d’une vidéoconférence, ainsi que des discussions productives dans des domaines tels que les transports, l’agriculture, la transformation numérique, le tourisme, l’industrie et bancaires, petites et moyennes entreprises. Les parties ont estimé nécessaire d’étudier les moyens de développer davantage la coopération dans le cadre de ce mécanisme.
  6. Les parties ont hautement apprécié les résultats de la visite du ministre de l’Industrie et de l’Acier de la République de l’Inde à Moscou en octobre 2021 pour participer au forum de la Semaine russe de l’énergie et se sont félicitées des progrès réalisés en peu de temps dans le renforcement de la coopération. sur le charbon à coke et l’acier. Un protocole d’accord a été signé concernant l’approvisionnement à long terme ininterrompu de charbon de la Russie à l’Inde pour la production d’acier. Des discussions ont eu lieu sur les perspectives de production d’acier spécial dans le cadre du programme du gouvernement indien visant à stimuler la production et l’utilisation des technologies des institutions sidérurgiques russes pour la production d’acier en Inde par des entreprises privées et publiques. La partie indienne s’est félicitée de l’intérêt de la partie russe pour l’étude de l’expérience indienne en matière d’utilisation rentable des résidus de traitement du charbon. Les parties se sont également félicitées de la tenue de la première réunion du Groupe de travail sur le charbon à coke, qui a eu lieu en octobre 2020 par visioconférence.
  7. Les parties se sont félicitées de la signature d’un accord d’intention entre les entreprises du secteur public indien et la société russe PhosAgro PJSC concernant la fourniture d’engrais à l’Inde en 2021 et 2022. Les deux dirigeants ont chargé les responsables de poursuivre les discussions sur l’accord de fourniture d’engrais à long terme et les conditions tarifaires, ainsi que de chercher à en conclure un.
  8. Le commerce des produits pharmaceutiques reste l’une des principales composantes des exportations indiennes vers la Russie. Les deux parties ont noté avec satisfaction la demande constante de produits de ce groupe, ainsi que la participation d’entreprises indiennes au programme de localisation russe dans le cadre des programmes Pharma-2020 et Pharma-2030. Les dirigeants des deux pays ont exprimé leur approbation pour le renforcement de la coopération concernant la fourniture de dispositifs médicaux en tant que nouveau domaine prometteur d’interaction économique dans le contexte de la pandémie de COVID-19.
  9. Les parties se sont félicitées de la reprise rapide de la coopération dans le secteur du diamant réalisée par les deux pays après la récession initiale observée lors de la pandémie de COVID-19.
  10. Les parties se sont félicitées des progrès réalisés par le sous-groupe de l’IGC sur la suppression des barrières commerciales dans les négociations visant à supprimer les barrières commerciales pour les produits de base essentiels. Les parties sont convenues d’examiner la possibilité d’accélérer l’élimination des obstacles en comblant les lacunes critiques dans les exigences phytosanitaires et vétérinaires imposées par les deux pays pour les produits agricoles de divers degrés de transformation.
  11. Les parties ont reconnu la nécessité d’optimiser et d’accélérer davantage le processus de dédouanement des marchandises. A cet égard, ils ont convenu d’abandonner le projet de corridor vert au profit d’un accord sur la reconnaissance mutuelle des opérateurs économiques agréés et d’un protocole d’accord sur l’échange et la transmission préalable des données douanières. Les parties ont également convenu de commencer à discuter de l’accord et du protocole dans les plus brefs délais.
  12. La partie indienne a invité les entreprises russes à participer à 13 secteurs clés de l’initiative du gouvernement indien visant à stimuler la production dans le cadre des programmes Inde autosuffisante et Make in India. La partie indienne a également suggéré que la partie russe continue d’envisager la possibilité de construire en commun des installations de production dans des villes industrielles en construction en Inde à partir de zéro dans le cadre du programme de corridor industriel du gouvernement indien.
  13. Les parties ont reconnu que la pandémie de COVID-19 a ralenti l’avancement de certaines décisions d’investissement par les opérateurs économiques des deux côtés. Dans le même temps, les Parties ont noté avec satisfaction que certaines idées d’investissement continuent de se développer, notamment dans les domaines des voies navigables intérieures, des chemins de fer, de la construction et de la réparation navales, de l’acier et du charbon à coke, des dispositifs médicaux, de la pétrochimie, des ports, des services bancaires et de réassurance, les produits pharmaceutiques, l’agriculture et la transformation des produits agricoles, les soins de santé, les technologies de l’information, ainsi que le pétrole et le gaz.
  14. Les parties ont appelé les ministères responsables à achever les négociations sur un accord intergouvernemental bilatéral sur la promotion et la protection mutuelle des investissements dans un esprit de compréhension mutuelle afin de protéger les investissements mutuels. Ils se sont félicités de la signature d’un protocole d’accord sur la coopération dans le domaine de la propriété intellectuelle entre le Service fédéral de la propriété intellectuelle de la Fédération de Russie et le Département du développement industriel et du commerce intérieur du Ministère du commerce de l’Inde.
  15. Les parties ont réaffirmé leur engagement à renforcer la coopération interbancaire et assurantielle. Indo Commercial Bank LLC, la seule banque indienne opérant dans la Fédération de Russie, a considérablement augmenté sa notation au cours de l’année écoulée. La partie indienne a exprimé l’espoir que cela permettrait à la banque d’entrer dans le segment de la vente au détail après avoir obtenu les autorisations nécessaires. Ainsi, JIC Reinsurance LLC, qui est une filiale à 100 % de General Insurance Corporation of India, a commencé ses activités en septembre 2020 et propose désormais des services de réassurance à tous les principaux acteurs du marché de l’assurance générale dans la Fédération de Russie.
  16. Les parties ont convenu de continuer à travailler ensemble pour promouvoir les règlements mutuels en monnaies nationales, ce qui contribuera à réduire les coûts et les délais, ainsi que les risques associés aux paiements.
  17. Les parties ont également exprimé leur intérêt à poursuivre le dialogue sur l’utilisation des cartes Mir et RuPei dans les infrastructures de paiement nationales, ainsi qu’à organiser l’interaction entre le système d’interface de paiement unifiée et le système de paiement rapide de la Banque de Russie. La partie russe a invité les établissements de crédit indiens à se connecter au système de messagerie financière de la Banque de Russie pour garantir des transactions interbancaires ininterrompues.
  18. La partie indienne a invité la partie russe à participer à des projets de construction navale et de développement des voies navigables intérieures en tant que nouveaux domaines de coopération prometteurs. Les dirigeants se sont félicités de la préparation d’un document bilatéral dans le domaine de la construction navale civile, qui contribuera à renforcer l’interaction et la formation de spécialistes, à investir dans la construction et la réparation navales, la recherche scientifique, le développement de systèmes intelligents de transport et de navigation et les corridors de transport internationaux. . Ils se sont félicités de la signature en septembre dernier d’un accord d’intention entre le complexe de construction navale Zvezda et Mazagaon Dock Limited pour la construction navale commerciale.

Coopération en Extrême-Orient russe

  1. Le président russe Vladimir Poutine a salué l’engagement du Premier ministre N. Modi en faveur de la politique « Agir en Extrême-Orient », selon laquelle l’Inde peut devenir un partenaire fiable dans le développement de l’Extrême-Orient russe. Il a soutenu le concept de N. Modi “Sangam” comme outil pour le développement de la région. La partie russe a chaleureusement salué la visite réussie du Premier ministre N. Modi à Vladivostok pour participer au cinquième Forum économique de l’Est en 2019 et sa participation au sixième EEF cette année sous la forme d’un message vidéo aux participants du forum.
  2. Les parties ont noté une intensification significative du dialogue interrégional sur la coopération économique entre les entités constitutives de la Fédération de Russie et les États de la République de l’Inde, y compris une réunion en ligne du Gouverneur de la République de Sakha (Yakoutie) et du Chef Ministre du Gujarat en septembre 2021. Les dirigeants ont approuvé les récents contacts entre les régions russes et les entreprises indiennes au niveau des milieux d’affaires, des entreprises publiques, des entreprises privées et des agences gouvernementales. Ils se sont félicités de la signature de neuf accords de jumelage entre des villes/états de l’Inde et des régions de Russie pour une coopération mutuelle dans divers domaines.
  3. Les parties se sont félicitées de l’intérêt des entreprises indiennes pour une coopération en Extrême-Orient russe. L’énergie, le transport et la logistique, le trafic maritime, le traitement des diamants, la foresterie, les produits pharmaceutiques et les soins de santé, le tourisme et les sphères humanitaires sont identifiés comme des domaines d’interaction future dans l’Extrême-Orient russe.
  4. La partie indienne a réaffirmé son engagement à accroître le commerce et les investissements dans l’Extrême-Orient russe. Les parties conviennent de continuer à discuter de la mise en œuvre de la ligne de crédit d’un milliard de dollars pour des projets de développement dans l’Extrême-Orient russe, annoncée par le Premier ministre N. Modi en 2019.

Énergie

  1. Les dirigeants ont affirmé que la coopération énergétique est l’un des éléments clés des relations bilatérales et un « pont énergétique » entre les deux pays. Les parties ont repris leurs efforts conjoints pour mettre en œuvre la feuille de route pour le développement de la coopération dans le secteur des hydrocarbures pour 2019-2024 afin de renforcer la coopération bilatérale dans le domaine de l’énergie et se sont félicitées de l’ouverture à Moscou du Centre indien de l’énergie, dans lequel cinq sociétés pétrolières et gazières des entreprises publiques indiennes sont représentées, afin de renforcer les liens avec les entreprises énergétiques russes intéressées.
  2. Les parties ont noté avec satisfaction la coopération fructueuse à multiples facettes entre les sociétés pétrolières et gazières des deux pays, y compris PJSC NK Rosneft avec un consortium d’entreprises pétrolières et gazières indiennes du secteur public, dans la mise en œuvre du Vankorneft, Sakhalin-1 et Taas-Yuryakh Neftegazodobycha en Russie et l’exploitation du complexe de raffinage du pétrole « Naira Energy Limited » en Inde. Ils se sont également félicités de l’initiative d’investissement bilatéral en cours de discussion dans les deux pays.
  3. Les parties ont réaffirmé leur engagement à accroître la production de pétrole brut russe dans le cadre de contrats à long terme à des prix préférentiels, en augmentant les importations de GNL en Inde avec l’utilisation possible de la route maritime du Nord pour l’approvisionnement énergétique. Les parties sont convenues d’étendre davantage la coopération dans le secteur du gaz et se sont félicitées de la formation d’un groupe de travail sur le gaz chargé d’identifier les domaines de coopération mutuellement bénéfique, notamment le développement d’investissements dans les projets d’infrastructure et de distribution du gaz, l’utilisation du gaz naturel dans les transports et l’émergence de nouvelles carburants, dont l’hydrogène.
  4. Se félicitant du renforcement du marché pétrochimique indien, les parties sont convenues d’étendre la coopération grâce à la participation de la Russie aux investissements, à la technologie et à d’autres domaines d’interaction dans le domaine pétrochimique. Les parties se sont félicitées de l’intérêt de Naira Energy Limited pour la fabrication de produits tels que le polypropylène en Inde.
  5. Les parties sont également convenues d’examiner les perspectives d’élargissement de la coopération dans les domaines de l’énergie hydraulique et thermique, de l’efficacité énergétique et de l’utilisation des sources d’énergie renouvelables. Ils ont également noté le besoin de coopération dans l’économie de l’hydrogène, le développement à faibles émissions, y compris l’échange des meilleures pratiques. La partie indienne a souligné la nécessité d’une tarification du marché responsable et informée dans le domaine de l’approvisionnement énergétique mondial. Les deux parties ont souligné l’importance du dialogue entre les consommateurs et les producteurs pour stabiliser les prix de l’énergie.

Transports et communications

  1. La partie indienne se félicite de la participation croissante des entreprises russes à la modernisation du secteur ferroviaire en Inde. Cela inclut l’intérêt de la partie russe pour la mise en œuvre de projets utilisant les technologies, les équipements et les capitaux russes en Inde, en particulier dans les systèmes de signalisation et de télématique, les projets de trains à grande vitesse, l’électrification des chemins de fer, en tenant compte des principes des programmes indiens « Do in India » et « Inde autosuffisante ».
  2. La partie indienne se félicite de la participation russe au développement d’un système de péage électronique sur les autoroutes indiennes utilisant les technologies de navigation par satellite, qui est mis en œuvre par la société commune russo-indienne Bharat Telematic Systems Private Limited.
  3. Les parties se sont concentrées sur une utilisation plus active et plus efficace du corridor de transport international Nord-Sud afin de réduire le temps et le coût du transport des marchandises et de promouvoir les communications dans l’espace eurasien. Dans ce contexte, ils ont salué la conclusion l’année dernière d’un accord de service entre Russian Railways Logistics et la Container Corporation of India “Concor” pour le développement conjoint de services de transport de fret multimodal le long de l’ITC Nord-Sud. La partie russe a soutenu la proposition de l’Inde d’inclure le port de Chabahar dans l’ITC Nord-Sud. Les dirigeants ont souligné que les initiatives de communication devraient être fondées sur les principes de transparence, d’inclusion, de respect des priorités locales, de viabilité financière et de respect de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de tous les États.
  4. La partie indienne a indiqué que l’étude de la viabilité du corridor maritime oriental Vladivostok-Chennai est presque terminée et que les études à ce jour indiquent un certain nombre d’opportunités d’augmenter le trafic conformément aux recommandations de l’étude. Les parties ont noté avec optimisme que la mise en œuvre des recommandations donnerait un élan supplémentaire au développement du commerce bilatéral.

Coopération dans les domaines de l’atome et de l’espace pacifiques

  1. Les parties ont noté les progrès importants réalisés dans la construction des unités de puissance restantes de la centrale nucléaire de Kudankulam et l’importance de poursuivre les discussions sur la question de l’attribution d’un deuxième site en Inde pour la construction d’une centrale nucléaire de conception russe. La partie indienne s’efforcera d’attribuer formellement le deuxième site conformément aux accords conclus précédemment. Les parties se sont également félicitées de la poursuite des consultations techniques sur la mise en œuvre du projet VVER-1200, la localisation des composants et la production conjointe d’équipements.
  2. Les parties ont pris note de la coopération fructueuse dans le cadre du projet de construction de la centrale nucléaire de Rooppur au Bangladesh et se sont également déclarées prêtes à explorer la possibilité de mettre en œuvre des projets similaires dans d’autres pays.
  3. ​​​​Les parties se sont félicitées de l’élargissement de la coopération entre la société d’État Roscosmos et l’Organisation indienne de recherche spatiale, notamment dans le domaine des programmes spatiaux habités et de la navigation par satellite, et ont convenu d’explorer les perspectives de développement d’une coopération mutuellement avantageuse dans le le développement de lanceurs et l’utilisation de l’espace extra-atmosphérique à des fins pacifiques, y compris l’exploration planétaire.
  4. Les parties se sont félicitées des travaux actifs menés dans le cadre du mémorandum d’accord entre la société d’État Roscosmos et l’Organisation indienne de recherche spatiale sur des activités conjointes dans le cadre d’un programme spatial habité, et ont noté avec satisfaction la formation de quatre candidats pour les astronautes sur la base de l’Institution budgétaire de l’État fédéral NII CTC nommé d’après YA Gagarine “.
  5. Afin de promouvoir davantage la coopération dans le secteur spatial, les parties se sont félicitées de la signature d’un accord entre le gouvernement de la Fédération de Russie et le gouvernement de la République de l’Inde sur des mesures visant à protéger les technologies dans le cadre de la coopération dans l’exploration et l’utilisation de l’espace extra-atmosphérique à des fins pacifiques et dans la création et l’exploitation de lanceurs et d’infrastructures spatiales au sol.
  6. Les parties ont l’intention de renforcer la coopération dans le cadre du Comité des Nations Unies sur les utilisations pacifiques de l’espace extra-atmosphérique, y compris les questions de durabilité à long terme des activités spatiales.

Coopération militaire et militaro-technique

  1. La partie russe a hautement apprécié la participation du ministre de la Défense de la République de l’Inde R. Singh et du contingent de trois types de troupes des Forces armées indiennes au défilé de la victoire sur la Place Rouge à Moscou en juin 2020 en l’honneur du 75e anniversaire de la Victoire du peuple soviétique dans la Grande Guerre patriotique de 1941-1945 …
  2. La coopération militaire et militaro-technique est traditionnellement la pierre angulaire du partenariat stratégique russo-indien particulièrement privilégié. Compte tenu de la volonté d’autosuffisance de l’Inde, le partenariat est actuellement réorienté vers la recherche et le développement conjoints, le développement et la production conjoints de technologies et de systèmes de défense avancés.
  3. Les parties se sont félicitées des contacts militaires réguliers et des exercices conjoints des forces armées des deux pays, qui ont atteint cette année une ampleur sans précédent : en 60 jours, trois exercices ont eu lieu, en plus, en même temps, un grand nombre de militaires indiens ont pris part aux jeux Army International. La partie russe est profondément reconnaissante pour la participation du navire de la marine indienne Tabar à la célébration du 325e anniversaire de la marine. Les parties ont convenu de poursuivre et d’élargir le dialogue régulier sur les questions de défense, l’entraînement mutuel et les exercices conjoints, les échanges de spécialistes à profil restreint et d’autres activités sous les auspices de la Commission intergouvernementale russo-indienne de coopération militaire et militaro-technique.
  4. Les parties ont pris note de la mise en œuvre réussie du programme à long terme de coopération militaro-technique pour 2011-2020 et se sont félicitées de la signature de l’accord entre le gouvernement de la Fédération de Russie et le gouvernement de la République de l’Inde sur le programme de -Coopération technique de 2021 à 2031.
  5. Les parties ont réaffirmé leur intention de renforcer la coopération en matière de défense, notamment en promouvant le développement et la production conjoints d’équipements, de composants et de pièces détachées militaires, en améliorant le système de service après-vente et en s’orientant vers la reconnaissance mutuelle du contrôle de la qualité et des exercices conjoints réguliers des forces armées. forces des deux pays. Les dirigeants ont convenu que la paix, la stabilité et le développement économique mutuel nécessitent un travail conjoint étroit des deux pays dans les domaines les plus modernes et en développement des technologies de défense, ainsi qu’un travail conjoint des forces armées des deux pays dans des domaines hautement spécialisés dans le domaine de la potentiel militaire.
  6. Les parties sont convenues de prendre de nouvelles mesures pour stimuler la production conjointe en Inde de pièces détachées, de composants et d’ensembles et d’autres produits pour l’entretien d’équipements et d’armes de fabrication russe conformément au programme Make in India grâce au transfert de technologie et à l’organisation d’entreprises conjointes pour répondre aux besoins des forces armées indiennes, ainsi que des exportations ultérieures vers des pays tiers amis des deux États.
  7. Les parties ont reconnu la nécessité d’institutionnaliser l’appui matériel et technique mutuel des forces armées.

Coopération scientifique et technique

  1. Soulignant l’importance de la recherche conjointe dans le domaine de la science, de la technologie et de l’innovation, les parties se sont félicitées de la signature de la feuille de route pour la coopération dans le domaine de la science, de la technologie et de l’innovation entre le ministère des Sciences et de l’Enseignement supérieur de la Fédération de Russie et le ministère des Sciences et de la Technologie du gouvernement de la République de l’Inde et s’est déclaré satisfait du lancement de concours conjoints dans des domaines prioritaires conformément à la feuille de route.
  2. Les parties se sont déclarées satisfaites du lancement du programme russo-indien pour la mise en œuvre de l’évaluation des technologies et l’accélération de la commercialisation entre le FGBI « Fonds pour le développement de petites formes d’entreprises en science et technologie » et le Département de la science et de la technologie du gouvernement de la République de l’Inde, qui vise à fournir aux start-ups, aux petites et moyennes entreprises des deux pays des opportunités de résoudre les problèmes sociaux à l’aide de technologies innovantes.
  3. Les parties sont convenues de promouvoir la coopération entre les entités publiques et privées afin de développer conjointement des logiciels, des plates-formes et des services, ainsi que dans le domaine de la production électronique. Les parties ont confirmé leur intérêt à développer davantage la coopération dans le domaine des technologies numériques, y compris dans le domaine de la protection de l’information, de la sécurité des infrastructures critiques et du maintien de l’ordre public.
  4. Les parties ont noté qu’il importait de promouvoir les échanges de jeunes en combinant des programmes innovants pour les écoliers avec le soutien de la Talent and Success Foundation (Sirius Education Center) et de l’Atal Innovation Mission de l’Institut national pour la transformation de l’Inde. Dans le cadre de ces programmes, les étudiants des Parties développent des solutions technologiques pratiques aux problèmes de société, tels que l’apprentissage à distance dans les zones reculées, la santé et le bien-être en milieu rural, la surveillance des actifs numériques, etc.
  5. La partie indienne a félicité la Russie pour sa présidence réussie du Conseil de l’Arctique en 2021-2023 et s’est déclarée prête à être active en tant qu’observateur dans cette structure. Les parties ont grandement apprécié les consultations sur les questions arctiques tenues l’an dernier. La partie indienne a également exprimé son intérêt pour une coopération avec la Russie sur la route maritime du Nord.

Éducation, culture et tourisme

  1. Notant la coopération traditionnellement étroite entre l’Inde et la Russie dans le domaine de l’éducation, les parties ont salué les efforts déployés par les deux pays pour assurer le bien-être des étudiants pendant la pandémie de COVID-19. Ils ont convenu de poursuivre les efforts pour développer les liens éducatifs entre les universités et les établissements d’enseignement. Les parties ont également convenu de lancer des programmes d’échange de personnel diplomatique sur la base des centres de formation compétents du ministère des Affaires étrangères.
  2. Les parties se sont félicitées de la mise en œuvre réussie du programme bilatéral d’échanges culturels entre le ministère de la Culture de la Fédération de Russie et le ministère de la Culture du gouvernement de la République de l’Inde pour 2021-2024, qui joue un rôle clé dans le renforcement des personnes. -à-personnes contacts, et a noté sa signature lors du sommet afin de poursuivre la coopération dans le domaine de la culture. Il a été décidé de poursuivre la pratique mutuellement avantageuse consistant à organiser des festivals culturels et cinématographiques sur la base de la réciprocité. La nécessité d’élargir la géographie des échanges culturels et d’attirer des groupes de jeunes et de folklore a été soulignée. Les parties ont convenu de poursuivre leurs efforts conjoints pour vulgariser de manière globale la langue russe en Inde et l’hindi en Russie, notamment par le développement de contacts entre les établissements d’enseignement spécialisés.
  3. Les parties ont apprécié le dynamisme des échanges touristiques entre la Russie et l’Inde. Afin d’approfondir davantage la coopération dans le domaine du tourisme afin d’augmenter les flux touristiques entre les deux pays, ils ont exprimé leur intention de discuter des domaines de coopération au niveau de l’État et à travers le secteur privé.
  4. Les parties se sont félicitées de la simplification progressive des formalités de visa, y compris l’introduction par les deux pays des visas électroniques. L’Inde a recommencé à délivrer des visas de tourisme de groupe à partir du 15 octobre 2021 et des visas de tourisme réguliers à partir du 15 novembre 2021, ce qui renforcera encore les contacts interpersonnels. Les parties ont convenu de poursuivre les travaux sur la simplification du régime des visas.

Coopération à l’ONU et plateformes multilatérales

  1. Les parties ont noté le niveau élevé du dialogue politique et de la coopération entre nos pays au sein de la plate-forme des Nations Unies et ont convenu de le renforcer davantage. Nous avons noté l’importance de donner un nouvel élan au multilatéralisme avec le rôle central de coordination de l’ONU dans les affaires mondiales. Ils ont souligné la suprématie des normes du droit international et accentué leur adhésion aux buts et principes de la Charte des Nations Unies, y compris le principe de non-ingérence dans les affaires intérieures des États membres.
  2. La Russie s’est félicitée de l’élection de l’Inde en tant que membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies à une écrasante majorité pour un mandat de deux ans. La partie russe a hautement apprécié les priorités de l’Inde au Conseil, qui comprennent un engagement à renforcer et à réformer le système multilatéral, l’état de droit, un système international juste et équitable et sont inscrites dans la philosophie indienne – “Vasudhaiva Kutumbakam”, qui signifie : “Le monde est une seule famille.” Les parties ont souligné que l’élection de l’Inde au Conseil de sécurité de l’ONU offrait des opportunités supplémentaires de coordination des efforts sur les questions internationales les plus urgentes au sein de la plate-forme des Nations Unies sur la base d’une compréhension mutuelle, de vues et d’approches communes de l’ordre mondial.
  3. Les parties ont appelé à une réforme globale du Conseil de sécurité des Nations Unies pour refléter les réalités mondiales contemporaines et le rendre plus représentatif, efficace et efficient dans le traitement des questions de paix et de sécurité internationales. Le président russe Vladimir Poutine a félicité l’Inde pour la présidence réussie du Conseil en août 2021 et a réaffirmé son soutien à la candidature de l’Inde au poste de membre permanent du Conseil de sécurité de l’ONU réformé et élargi. Le Premier ministre de la République de l’Inde, N. Modi, a remercié Vladimir Poutine pour sa participation au débat de haut niveau sur la sécurité maritime, qui a été présidé par N. Modi le 9 août 2021, dans le cadre de la présidence indienne du Conseil de sécurité de l’ONU.
  4. Les parties ont réaffirmé leur engagement à renforcer la coopération et la coordination étroite au sein des BRICS. Le président de la Fédération de Russie Vladimir Poutine a félicité l’Inde pour la présidence réussie des BRICS en 2021, notamment la tenue du XIIIe Sommet des BRICS le 9 septembre 2021 et l’adoption de la Déclaration de Delhi. Les parties ont également salué les résultats de la coopération BRICS en 2021, en particulier la signature de l’Accord de coopération dans le domaine de la constellation de satellites de télédétection de la Terre des pays BRICS, l’Accord de coopération et d’assistance mutuelle des pays BRICS. dans le domaine des questions douanières, l’adoption du plan d’action pour la mise en œuvre de la stratégie antiterroriste des BRICS, le plan d’action dans le domaine de l’agriculture pour 2021 – 2024, le plan d’action dans le domaine de la coopération innovante pour 2021 – 2024 , la création de l’Alliance BRICS dans le domaine du tourisme « vert ».
  5. Les dirigeants des deux pays ont reconnu le rôle essentiel de la Nouvelle Banque de Développement (NDB) pour répondre aux défis de développement tels que les impacts économiques et sanitaires de la pandémie de COVID-19, et ont appelé la NDB à explorer le financement de davantage d’infrastructures sociales. projets, y compris ceux qui utilisent la technologie numérique. Les parties ont salué les progrès substantiels du NDB dans l’élargissement de son nombre de membres, malgré les difficultés causées par la pandémie de COVID-19. Les dirigeants ont rappelé que ce processus d’élargissement doit être progressif et équilibré en termes de représentation géographique.
  6. La Russie et l’Inde ont mis l’accent sur les réalisations de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS) au cours des vingt dernières années de son existence et ont noté le potentiel important d’interactions futures entre les États membres de l’organisation. Les parties continueront de déployer des efforts pour renforcer l’OCS en tant que l’un des principaux piliers d’un nouvel ordre mondial plus représentatif, démocratique, juste et multipolaire basé sur le droit international, principalement la Charte des Nations Unies.
  7. Les parties entendent accorder une attention particulière à l’augmentation de l’efficacité de la lutte contre le terrorisme, l’extrémisme, le trafic de drogue, le crime organisé transfrontalier et les menaces dans le domaine de la sécurité de l’information, notamment en améliorant la fonctionnalité du SCO régional anti- Structure terroriste.
  8. Les parties soutiennent le renforcement du rôle de l’OCS sur la scène internationale, le développement global des contacts de l’organisation avec l’ONU et ses institutions spécialisées, ainsi qu’avec d’autres organisations et associations multilatérales. Dans ce contexte, les parties préconisent l’établissement de liens officiels entre l’OCS et l’Union économique eurasienne.
  9. Les parties sont convenues d’intensifier l’interaction au sein du RIC afin de promouvoir des approches communes pour traiter des questions d’actualité inscrites à l’ordre du jour mondial et régional. La partie russe a hautement apprécié la présidence indienne du RIC. Les parties se sont félicitées des résultats de la réunion des ministres des Affaires étrangères du RIC du 26 novembre 2021.
  10. Les parties ont noté l’efficacité de la coopération entre les deux pays au sein du G20 et ont convenu d’intensifier l’interaction sur les questions mondiales d’intérêt mutuel, en tenant compte de la présidence indienne de l’association en 2023.
  11. Les parties ont fermement condamné le terrorisme sous toutes ses formes et manifestations et ont appelé la communauté internationale à intensifier la coopération dans la lutte contre le terrorisme, y compris les refuges, le financement du terrorisme, le trafic illégal d’armes et de drogue, la radicalisation et l’utilisation malveillante de l’information et de la communication. technologies pour diffuser des contenus extrémiste, terroriste et autres contenus illégaux.
  12. Les parties ont souligné l’importance de mettre en œuvre les résolutions de l’Assemblée générale et du Conseil de sécurité des Nations Unies sur la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme, ainsi que la Stratégie antiterroriste mondiale des Nations Unies, en tenant compte de l’expérience et des spécificités des États. Les parties ont réaffirmé leur engagement en faveur d’une lutte commune contre le terrorisme international, d’une action concertée contre tous les groupes terroristes, y compris ceux interdits par l’ONU, ont condamné les mouvements transfrontaliers de terroristes et ont demandé que les auteurs d’attentats terroristes soient traduits en justice, quel que soit le de toute considération politique ou religieuse. Ils ont condamné toute complicité avec des marionnettes terroristes et ont souligné l’importance de refuser tout soutien logistique, financier ou militaire aux groupes terroristes nécessaire pour mener ou planifier des attentats terroristes. Les parties ont réaffirmé la nécessité de soutenir et de renforcer le rôle du GAFI et du Bureau des Nations Unies contre le terrorisme dans leur lutte commune contre le terrorisme. Ils ont réaffirmé leur engagement à renforcer le régime international de contrôle des drogues existant sur la base des trois conventions pertinentes des Nations Unies.
  13. Les parties sont convenues que la protection du patrimoine mondial, y compris les océans, l’espace extra-atmosphérique et l’espace d’information, devrait être fondée sur les principes de transparence, d’accessibilité et de respect du droit international.
  14. Les parties ont hautement apprécié la coopération étroite dans le domaine de la sécurité dans l’utilisation des technologies de l’information et de la communication (TIC) à travers le dialogue interministériel dans le cadre de mécanismes bilatéraux et sur des plateformes multilatérales. Ils ont souligné le rôle de premier plan de l’ONU dans le processus décisionnel sur les questions de sécurité dans l’utilisation des TIC. Les parties ont également reconnu la nécessité de poursuivre les travaux sur les règles, normes et principes de comportement responsable des États afin de prévenir les conflits et de promouvoir l’utilisation des TIC à des fins pacifiques.
  15. Les parties se sont déclarées préoccupées par la possibilité d’une course aux armements dans l’espace et sa transformation en une arène de confrontation militaire. Ils ont réaffirmé leur engagement à déployer des efforts pour prévenir et déclencher une course aux armements dans l’espace. Les parties ont souligné l’importance primordiale du strict respect des accords juridiques internationaux existants prévoyant l’utilisation de l’espace extra-atmosphérique exclusivement à des fins pacifiques et contribuant au maintien de la paix et de la stabilité internationales, en approfondissant la coopération internationale et la compréhension mutuelle. Les parties soutiennent les négociations visant à élaborer un instrument multilatéral juridiquement contraignant pour empêcher une course aux armements dans l’espace. À cet égard, ils ont noté la pertinence de l’élaboration d’un projet de traité sur la prévention de l’implantation d’armes dans l’espace, de l’emploi ou de la menace de la force contre des objets spatiaux, qui a été soumis à la Conférence du désarmement pour futures négociations. Les parties ont réaffirmé que la Conférence du désarmement est la seule plate-forme de négociations multilatérales sur un accord (ou des accords) internationaux sur la prévention d’une course aux armements dans l’espace sous tous ses aspects.
  16. Les Parties ont réaffirmé leur soutien au respect plein et effectif de la Convention sur l’interdiction de la mise au point, de la fabrication et du stockage des armes bactériologiques (biologiques) ou à toxines et sur leur destruction (BTWC) par tous les États parties. Les parties ont noté l’inadmissibilité de la création de mécanismes internationaux faisant double emploi avec les fonctions de la BTWC, y compris dans la partie concernant le Conseil de sécurité de l’ONU. Les parties ont exprimé leur soutien au renforcement de la BTWC, notamment par l’adoption d’un protocole, comprenant, entre autres, un mécanisme efficace pour vérifier sa mise en œuvre.
  17. Les parties ont réaffirmé leur soutien à l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) et leur détermination à soutenir les efforts et les initiatives visant à préserver l’intégrité de la CPCW. Ils ont appelé les pays membres de la CAC à établir un dialogue constructif pour restaurer l’esprit de consensus au sein de l’organisation.
  18. Afin d’éliminer la menace du terrorisme chimique et biologique, les Parties ont souligné la nécessité de négociations multilatérales sur une convention internationale sur la répression des actes de terrorisme chimique et biologique à la Conférence du désarmement.
  19. Les parties ont réaffirmé leur engagement à intensifier encore les efforts mondiaux de lutte contre la prolifération des armes de destruction massive. La Russie a exprimé son ferme soutien à l’adhésion de l’Inde au Groupe des fournisseurs nucléaires. Les parties ont appelé tous les membres de la communauté internationale à accroître le niveau de confiance mutuelle afin de renforcer la paix et la sécurité mondiales.
  20. Les parties ont discuté de la situation en Afghanistan, en particulier de la situation sécuritaire et de son impact sur la région, de la situation politique actuelle, des problèmes liés au terrorisme, à la radicalisation de la population et au trafic de drogue, etc. Ils ont souligné les priorités pour construire un gouvernement véritablement inclusif et représentatif, lutter contre le terrorisme et le trafic de drogue, fournir une aide humanitaire immédiate et protéger les droits des femmes, des enfants et des minorités.
  21. Les dirigeants des deux pays ont exprimé leur ferme soutien à un Afghanistan pacifique, sûr et stable, tout en soulignant la nécessité de respecter la souveraineté, l’unité et l’intégrité territoriale du pays et de garantir la non-ingérence dans ses affaires intérieures. Ils ont également discuté de la situation humanitaire dans le pays et ont décidé de fournir immédiatement une aide humanitaire au peuple afghan.
  22. Les dirigeants ont souligné que le territoire de l’Afghanistan ne devrait pas être utilisé pour abriter, préparer, planifier des opérations ou financer des groupes terroristes, y compris ISIS, Al-Qaïda, Lashkar-e-Taiba, etc. Ils ont déclaré leur ferme engagement à combattre le terrorisme sous toutes ses formes et manifestations, y compris son financement, le démantèlement des infrastructures terroristes et la lutte contre la radicalisation, afin que l’Afghanistan ne devienne jamais un refuge pour le terrorisme mondial. Les deux parties ont rappelé l’importance des résolutions pertinentes de l’ONU sur l’Afghanistan, ainsi que les récents documents finals du format de consultation de Moscou et d’autres mécanismes internationaux et régionaux. Les dirigeants ont souligné le rôle central de l’ONU en Afghanistan.
  23. Les dirigeants se sont félicités de l’interaction étroite entre la Fédération de Russie et la République de l’Inde sur l’Afghanistan, notamment par la création d’un mécanisme consultatif permanent sur cette question entre les conseils de sécurité des deux pays. Ils ont hautement apprécié l’achèvement des travaux sur la Feuille de route pour l’interaction entre l’Inde et la Russie sur l’Afghanistan, qui témoigne de la convergence des positions et des intérêts des deux pays.
  24. La partie russe s’est félicitée de la convocation du Dialogue de Delhi des conseillers/secrétaires du Conseil de sécurité sur l’Afghanistan le 10 novembre 2021 à New Delhi, ainsi que de la Déclaration de Delhi sur l’Afghanistan adoptée à l’issue de la réunion.
  25. Les parties ont réaffirmé leur ferme attachement à la souveraineté, l’indépendance, l’unité et l’intégrité territoriale de la Syrie. Ils ont également réaffirmé qu’il n’y avait pas d’alternative pour faire avancer le processus politique mené et mené par les Syriens eux-mêmes avec l’aide de l’ONU conformément à la résolution 2254 (2015) du Conseil de sécurité de l’ONU, ainsi que la nécessité de mobiliser une aide humanitaire globale pour tous les Syriens dans le besoin sans politisation ni conditions préalables, comme le prévoit la résolution ONU 2585 (2021) du Conseil de sécurité.
  26. Les parties ont réaffirmé l’importance de la pleine mise en œuvre du Plan d’action global commun et de la résolution 2231 du Conseil de sécurité des Nations Unies et ont exprimé leur soutien aux efforts connexes visant à rétablir rapidement « l’accord sur le nucléaire ».
  27. Les dirigeants ont appelé toutes les parties concernées à œuvrer à la dénucléarisation de la péninsule coréenne en vue d’y établir une paix et une stabilité durables, et ont souligné la nécessité de poursuivre le dialogue pour atteindre cet objectif.
  28. Les parties sont convenues d’explorer des domaines de coopération mutuellement acceptables et mutuellement avantageux dans des pays tiers, en particulier en Asie centrale et du Sud-Est, ainsi qu’en Afrique.
  29. Les Parties ont réaffirmé la nécessité de maintenir et de renforcer le rôle de l’Organisation mondiale du commerce dans le maintien d’un système commercial multilatéral transparent, non discriminatoire et inclusif fondé sur des principes fondamentaux. Ils ont convenu que le monde post-pandémique nécessite des chaînes de valeur mondiales diversifiées basées sur la confiance, la résilience et la fiabilité.
  30. Les deux parties ont souligné qu’il importait d’approfondir la coopération économique régionale afin d’assurer un développement socioéconomique durable et la mise en œuvre du Programme 2030, notamment en développant les interactions au sein de la Commission économique et sociale pour l’Asie et le Pacifique dans des domaines clés tels que les transports, l’énergie et le commerce.
  31. Les parties ont réaffirmé que l’architecture émergente de la sécurité régionale devrait être libre, ouverte, transparente et inclusive, fondée sur les principes universellement reconnus du droit international et visant à maintenir la paix et la sécurité internationales, à développer des relations amicales et une coopération mutuellement avantageuse dans la région. Ils ont convenu d’intensifier leurs efforts communs pour créer une architecture de sécurité égale et indivisible. Les parties ont convenu d’intensifier les consultations sur la mise en correspondance des potentiels d’initiatives d’intégration et de développement dans la région de la Grande Eurasie, ainsi que dans les océans Indien et Pacifique. Ils ont souligné qu’ils reconnaissent le rôle de premier plan de l’ASEAN dans l’architecture régionale de sécurité et de coopération,
  32. La partie indienne a exprimé son intérêt pour l’adhésion de la Russie à l’Alliance solaire internationale et à la Coalition pour la création d’infrastructures résilientes aux catastrophes.
  33. Les parties ont noté avec satisfaction la coïncidence significative des approches des priorités de politique étrangère et ont réaffirmé leur engagement à renforcer davantage le partenariat stratégique russo-indien particulièrement privilégié, à la fois dans le contexte des relations bilatérales existantes et dans le traitement des questions régionales et internationales. Ils ont exprimé leur intention mutuelle de renforcer et de développer les relations bilatérales au profit des peuples de la Russie et de l’Inde.
  34. Le Président Vladimir Poutine a remercié le Premier ministre N. Modi pour l’aimable hospitalité qui lui a été réservée ainsi qu’à sa délégation à New Delhi. Il a invité le Premier ministre N. Modi à se rendre en Russie l’année prochaine pour participer au XXIIe Sommet annuel russo-indien.

 

 

 

 

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More