La Rwanda Defence Force a violé le sol congolais lors d’une incursion à Rubiranga/Nyiragongo

0 145

Le sol congolais a été violé, ce lundi 18 Octobre 2021, lors d’une incursion des militaires de la Rwanda Defence Force (RDF) à partir du village de Rubiranga dans le groupement Buhumba, dans le territoire de Nyiragongo , en province du Nord-Kivu (RDC), ont affirmé les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC)

Selon le lieutenant-colonel Guillaume Ndjike, porte-parole de la 34e région militaire, il y a eu des affrontements aux armes individuelles et d’appui entre les deux forces armées.

« Le Secteur Opérationnel Sukola 2 confirme l’incursion des RDF sur le sol congolais et ces éléments ont eu à occuper six villages et ils sont arrivés jusqu’à deux cents mètres de la Route Nationale Numéro 2 », a signifié cet Officier supérieur des FARDC avant d’ajouter que « c’est après l’arrivée des éléments des Forces Armées de la République Démocratique du Congo » que les étrangers « ont pu rebrousser chemin ».

Le Congo étant membre des mécanismes de vérification élargie, le Lieutenant-colonel Guillaume Ndjike a promis que cette structure sera saisie incessamment pour établir « le mobile qui a poussé à ce que ces amis de RDF puissent entrer sur le sol congolais ».

S’agissant du bilan, le Porte-parole de la 34e Région Militaire a indiqué qu’il était encore trop tôt pour en disposer tout en indiquant que l’Armée régulière de la RDC est parvenue à récupérer une armée de la Rwanda défense forces. Cette arme sera présentée au mécanisme conjoint de vérification, a assuré le Lieutenant-colonel Ndjike.

Le calme est rétabli maintenant et certains habitants qui ont fui leurs ménages commencent retourner progressivement.

Par ailleurs, Jean Claude Mambo Kawaya de la société civile territoire de Nyiragongo, deux éléments de l’armée rwandaise, à l’origine de ces escarmouches, ont traversé dans la matinée du lundi la frontière munis d’armes et habillés en uniforme militaire, en pourchassant des sujets rwandais faisant le trafic de la braise, matière fortement interdite au pays de mille collines, a-t-on appris.

Dans leur poursuite, les deux militaires rwandais se sont retrouvés sur le territoire congolais munis d’armes ce qui relève d’une infraction taxée d’incursion armée. Ces derniers ont été interceptés par les FARDC qui les ont désarmés et ligotés. Les congolais ont ravi les deux armes à feu. Informés de cet incident, les autres militaires rwandais ont traversé la frontière au moyen de tirs à balle réelle jusqu’à atteindre 50 m, a renchéri la source.

Cette situation d’échange de tirs a fait des déplacés internes massifs de la population de ce village, les unes vers la ville de Goma et les autres vers Rutshuru centre, a-t-il poursuivi.

Selon la source, la situation est redevenue normale et la population commence à regagner petit à petit leurs maisons.

 

 

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More