L’administration Trump retire officiellement les États-Unis de l’OMS, le SG de l’ONU notifié

0 264

L’administration Trump a retiré officiellement les États-Unis de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), a confirmé ce mardi 07 juillet, un haut responsable de la Maison Blanche.

Après près de trois mois de menaces du Président Trump de retirer les États-Unis de l’organisme mondial de santé publique, cette fois-ci, c’est fait.  L’administration Trump a notifié officiellement au secrétaire général des Nations Unies, le retrait des États-Unis de l’OMS qui est affiliée aux Nations Unies.

Un préavis d’un an est nécessaire avant l’entrée en vigueur de ce retrait le 6 juillet 2021, ce qui soulève la possibilité que la décision soit annulée.

En avril, le président Trump a gelé le financement de l’OMS pour la première fois, tandis que son administration a procédé à un examen de ses relations avec l’entité. Quelques semaines plus tard, il a écrit à l’OMS pour demander des réformes mais n’a pas précisé quelles seraient ces réformes.

Trump a annoncé fin mai que les États-Unis mettaient un terme à leurs relations avec l’OMS.

Cette décision a été acclamée par les conservateurs qui avaient accusé l’OMS de nourrir des préjugés pro-chinois et soutenu que l’organisme mondial n’utilisait pas bien le fonds leur alloué.

Les critiques de l’OMS ont souligné son affirmation initiale selon laquelle le coronavirus ne pouvait pas se propager par transmission interhumaine, et Trump a dénoncé l’opposition de l’organisation aux interdictions de voyager après qu’il en a imposé une à la Chine.

Trump et ses alliés ont également dénoncé l’OMS pour ne pas avoir empêché les signes avant-coureurs de l’épidémie.

La Chine a alerté pour la première fois l’OMS de la présence d’un groupe de pneumonie atypique dans la ville de Wuhan le 31 décembre après que l’OMS a recueilli des rapports via son système de renseignement épidémique. Mais des preuves indiquent que le virus circulait à Wuhan dès la mi-novembre.

Les États-Unis sont le plus grand contributeur de l’OMS avec plus de 400 millions de dollars par an et des experts en santé publique ont averti qu’une suspension de fonds nuirait gravement à l’organisation.

L’administration Trump, a effectué un examen minutieux et est susceptible de susciter des questions sur la participation des États-Unis aux efforts mondiaux pour développer un vaccin contre les coronavirus.

Ce retrait des États-Unis de l’OMS, a beaucoup fait parler , mais les experts de la santé publique et les démocrates ont précisé que la décision pourrait être à courte vue et pourrait saper la réponse mondiale à la pandémie, qui a infecté 11,6 millions de personnes dans le monde.

L’OMS est aussi critiquée pour le manque de transparence de la Chine au début de l’épidémie.

Pour le président de l’Infectious Diseases Society of America, “l’abandon de notre siège à la table laisse les États-Unis hors de la prise de décision mondiale pour lutter contre le virus et des efforts mondiaux pour développer et accéder aux vaccins et aux thérapies, nous laissant plus vulnérables au COVID-19 tout en diminuant notre position de leader en santé mondiale “, a déclaré Thomas File, Jr, dans un communiqué.

A ce jour, le bilan des résultats de la COVID-19 aux États-Unis est de 2 993 760 des cas confirmés et 131 457 décès. Un bilan qui fait des États-Unis, le pays ayant le plus grand nombre de cas et de décès dans le monde.

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More