L’ASADHO appelle le ministère de la Justice à enquêter sur le monnayage de la grâce présidentielle dans les prisons du Congo, en commençant par la prison de Makala

0 137

L’Association Africaine de Défense droit de l’Homme, en sigle ASADHO, a appelé ce lundi 08 février 2021, le ministère de la Justice à enquêter sur le monnayage de la grâce présidentielle dans les prisons du Congo.

«Il est urgent que le ministère de la justice enquête sur le monnayage de la grâce présidentielle dans les prisons du Congo, en commençant par la prison de Makala. Ce n’est pas sérieux que les gens ternissent l’image d’une mesure prise par le président », a écrit Jean Claude Katende, Président de l’ASADHO, ce lundi sur Twitter.

Jean Claude Katende a , en outre, appelé les responsables de la prison Centrale de Makala [ Centre Pénitentiaire de Rééducation de Kinshasa (CPRK)] de lever l’interdiction de visites qui frappent les prisonniers. C’était une mesure provisoire. Elle ne peut pas devenir permanente. C’est contraire aux droits fondamentaux.

Il a attiré l’attention des responsables de la prison centrale de Makala pour éviter de monnayer les visites.  «Aussi, évitez de monnayer les visites», écrit Jean Claude Katende sur Twitter.

Pour rappel, le Président de la République Démocratique du Congo, prend à chaque grand évènement dans le pays (fête de l’indépendance ou fêtes de fin d’année, etc), une ordonnance portant mesure collective de grâce présidentielle.

La dernière en date est l’ordonnance prise par le Chef de l’État, Félix –Antoine Tshisekedi Tshilombo, le 30 décembre 2020 portant mesure collective de grâce présidentielle.

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More