Le bureau de l’Assemblée nationale appelle le Gouvernement à faire respecter strictement l’inviolabilité du siège du Parlement et à assurer la sécurité des députés nationaux

0 104

Le Rapporteur de l’Assemblée nationale, le Professeur Célestin Musao, a , dans un communiqué du bureau de l’Assemblée nationale, appelé le Gouvernement à faire respecter strictement l’inviolabilité du siège du Parlement et à assurer la sécurité des honorables députés nationaux, avant de condamner avec la plus grande fermeté les actes d’une gravité extrême perpétrés ce vendredi 05 décembre 2020, au siège du Parlement Congolais, lit-on dans un communiqué du bureau de l’Assemblée nationale.

« Le Bureau de l’Assemblée nationale  condamne avec la plus grande fermeté  ces actes d’une gravité extrême qui minent dangereusement le bon fonctionnement de nos institutions. Il appelle le Gouvernement à faire respecter strictement l’inviolabilité du siège du Parlement et à assurer la sécurité des honorables députés nationaux ».

Selon la source, une vingtaine de députés signataires des pétitions accompagnés d’une centaine de militants violents se sont regroupés au siège du Parlement pour procéder au dépôt desdites pétitions.

Cependant, le bureau de l’Assemblée nationale a tenu à informer les honorables députés nationaux et l’opinion que des violations intentionnelles graves de la constitution et du Règlement intérieur de son institution ont été commises dans le courant de cette journée du samedi 05 décembre 2020.

N’ayant pas trouvé les agents du service courrier de l’Assemblée nationale, les militants excités accompagnant les députés pétitionnaires ont procédé jusqu’en début de soirée aux actes graves et condamnables ci-après :

-Agressions physiques contre certains Honorables députés nationaux présents ;

-Enlèvement vers une destination inconnue et séquestration du secrétaire Général de notre administration ;

-Violation du siège de l’Assemblée nationale par les militants précités qui ont procédé à des violences physiques, menaces et insultes contre le personnel de notre institution dont l’enceinte est inviolable conformément à l’article 7 de notre règlement intérieur. Plusieurs blessés sont malheureusement à déplorer ;

-Destruction du bureau du courrier de l’honorable Rapporteur Adjoint pour le contraindre à accuser réception des différentes pétitions ;

Pour rappel, les pétitions contre le bureau Mabunda ont été déposé samedi 05 décembre 2020, auprès du rapporteur adjoint de l’assemblée nationale, Jacques Lunguana Matumona, député national du Mouvement pour la libération du Congo (MLC). Ces pétitions avaient recueilli plus de 250 signatures, avait indiqué le député national Mohindo Nzangi.

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More