Le Burundi boycotte le mini-sommet des chefs d’Etat sur la paix organisé par la RDC à Goma et pose ses conditions

0 265

Dans une correspondance parvenue ce vendredi à la rédaction de Lehautpanel.com, le Gouvernement du Burundi, par le biais de son ministère des Affaires étrangères et de la coopération au développement, a boycotté le mini-sommet quintipartite regroupant les chefs d’Etat de la République démocratique du Congo, du Rwanda, de l’Angola, du Burundi et de l’ Ouganda.

Ce mini-sommet qui aura lieu le 13 septembre prochain, sous l’initiative du Président congolais, Félix -Antoine Tshisekedi Tshilombo, à Goma, ne connaitra pas la participation du Burundi pour les raisons  évoquées dans cette note verbale :

“Suite au calendrier chargé , les plus hautes autorités Burundaises ne pourront malheureusement pas participer aux travaux de  ce sommet important prévus du 09 au 13 septembre 2020.

“Le Gouvernement de la République du Burundi estime prioritaire , dans un premier temps, l’organisation d’une rencontre bilatérale  au niveau  ministériel et reste disposé à disctuter avec la RDC, des sujets notamment :

-la gestion ds questions de sécurité à la frontière commune entre le Burundi et la RDC :

-la promotion des échanges commerciaux  entre les deux pays;

-la gestion de la pandémie du coronavirus à nos frontières; ainsi que d’autres questions d’intérêt commun.

Malgré cela, le gouvernement du Burundi , réitère son engagement à renforcer les excellentes et historiques rélations d’amitié et de coopération qui existent si heureusement entre le Burundi et la RDC, ainsi que leurs peuples , et réitère son intérêt à la tenue des discussions  bilatérales autour des sujets sus-cités, à des dates à convenir par voie diplomatique entre les deux parties.

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More