Le comité de conjoncture économique a noté le «Lancement officiel de l’Entreprise Générale du cobalt»

0 106

Le Premier Ministre sortant, Ilunga Ilunkamba a présidé ce mercredi 7 avril 2021 à la Primature, la réunion hebdomadaire du Comité de Conjoncture Économique pour continuer la surveillance de la situation socio-économique du pays.

Cette séance de travail a porté sur la note de conjoncture économique, l’évolution des divers paramètres du marché de change, biens et services, ainsi que l’évolution du secteur minier de la semaine du 29 mars au 2 Avril 2021.

La situation conjoncturelle de la semaine est marquée par la publication du rapport Africa’s Pulse par la Banque Mondiale (BM), indiquant que la croissance économique en Afrique Subsaharienne devrait reprendre pour s’établir entre 2,3% et 3,4% en 2021 contre 2% en 2020. Ces résultats sont consécutifs à la reprise des activités dans le secteur agricole, ainsi que les efforts des différents Gouvernements pour contenir la propagation de la pandémie à coronavirus.

Le contexte national est marqué notamment par :

-L’estimation de la croissance économique, sur base de réalisation de la production à fin décembre 2020, par la commission des Études Statistiques et des Comptes Nationaux. Cette estimation indique, un ralentissement de l’activité économique sur fonds des mesures visant à contenir la propagation de la Covid-19.

-La croissance du Produit Intérieur Brut (PIB) réel se situerait à 1,7% contre 4,4 % observé en 2019. La croissance enregistré est principalement expliqué par la performance de la branche extraction suite aux mesures de cantonnement des travailleurs dans les sites d’extraction et de la bonne tenue des cours mondiaux des produits miniers.

-La production du Cobalt a connu une nette progression passant de 77.964 tonnes à 86.591 tonnes au cours de cette période, tandis que la production du cuivre s’est fortement améliorée passant de 1.420.386 tonnes 2019 à 1.601.218 tonnes en 2020. Le PIB réel hors mines affiche un recul de 1,3% en 2020 contre une progression de 5,8% une année plutôt.

Les principales informations économiques et sanitaires de la semaine sous examen sont caractérisés par :
-L’approbation le 30 mars par la Banque Mondiale d’un financement de 500 millions de dollars américains en faveur du projet de Développement Multisectoriel et de Résilience Urbaine à Kinshasa.

-Le lancement officiel le 31 mars de la nouvelle filiale de la Générale des Carrières et des Mines (Gécamines), baptisée Entreprise Générale du cobalt. Elle vise à asseoir le monopole de l’État sur l’achat, le traitement, la vente du cobalt artisanal dont la production représente environ 20% du cobalt total exploité en République Démocratique du Congo.

-L’adoption en seconde lecture le 2 avril par le Sénat, du projet de loi autorisant la ratification par la RDC de l’accord portant la création de la zone de libre-échange Continentale Africaine.

-L’annonce le 2 avril d’un financement de 72 millions de dollars américains de la Banque Africaine de Développement (BAD) pour la réhabilitation de l’axe routier de la nationale n°1 dans son tronçon Kinshasa-kikwit.

Sur le plan sanitaire, les membres du comité de conjoncture économique ont noté une augmentation de 342 cas de malades covid-19, et 745 décès, selon les statistiques publiées par le Comité Multisectoriel de Riposte contre la Covid-19.

Concernant les principaux indicateurs économiques, le comité de conjoncture économique renseigne ce qui suit : au secteur réel, une décélération du rythme de formation des prix intérieurs au cours de la semaine du 29 mars au 2 avril 2021.

-Le taux d’inflation national hebdomadaire est situé à 0,089% contre 0,096% la semaine précédente. L’inflation de la semaine est consécutive à la hausse des certains produits de première nécessité. L’inflation nationale est établie à 1,119% en cumul annuel et 15,146% en glissement annuel. Toutes proportions gardées, à fin 2021, le taux d’inflation pourrait s’établir à 4,552% face à un objectif de moyen terme de 7%.

Au secteur extérieur, il s’est observé une stabilité relative à l’indicatif et une appréciation de 0,36% au parallèle du franc congolais face au dollar au 2 avril par rapport au 26 mars. Pour 1 dollar américain le taux de change s’est fixé à 1982,42 franc congolais à l’indicatif, 2017, 67 franc congolais au parallèle après respectivement 1982,70 franc congolais et 2025 franc congolais une semaine plutôt. Une légère baisse de 0,01% des réserves de change au 29 mars de l’année en cours.

Concernant le secteur minier, il a été noté que la semaine est marquée par la baisse de tous les produits miniers, à l’exception du manganèse. Il a été renseigné également une baisse de la redevance minière qui est passée de 17.278.22, 25 dollars américains la semaine dernière à 16.462.429,47 dollars américains cette semaine. Il faut aussi noter la tenue à Lubumbashi par le Ministre des Mines d’un atelier sur trois sujets à savoir : Le moratoire sur l’exportation du concentré du cuivre et du cobalt, la signature des cahiers de charges exigés aux titulaires de droits miniers et l’examen du manuel de procédure pour la dotation de 0,3% du chiffre d’affaire annuel pour le développement communautaire.

Les Ministres membres du Comité de conjoncture économique, le Vice-Gouverneur de la Banque centrale du Congo, les experts de la Fédération des entreprises du Congo (FEC) et de l’Association nationale des établissements publics et des entreprises du portefeuille (ANEP) ont pris part à cette traditionnelle réunion du Comité de conjoncture économique.

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More