Le Gouvernement priorise le début des travaux de construction du port en eau profonde de Banana à la fin de l’année 2020

0 130

Une révision s’impose au gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) sur les termes du projet de construction du port en eau profonde de Banana, avant le début effectif de ces travaux annoncé à la fin de l’année 2020.

C’est ce qui ressort de la conférence de presse tenue conjointement par les vices-premier ministres, ministres du Plan, Elisée Munembwe, Willy Ngoopos des Infrastructures, travaux publics et reconstruction et Didier Mazenga Mukanzu, ministre des Transports et voie de communication mardi, au salon Congo du grand hôtel de Kinshasa.

Selon le ministre des Transports et voie de communication, Didier Mazenga Mukanzu, le gouvernement a levé l’option de réviser trois points au cours du prochain conseil des ministres.

Cette révision concerne la levée de l’exclusivité de ce port à la société retenue, la part sociale du gouvernement congolais devant passer de 30% à 49% et de 70% à 51% pour les partenaires ; le rétablissement de la localisation du site initial du port qui, a-t-il dit, ne doit pas être construit au sein du camp de la force navale, tel que préconise la convention signée entre le gouvernement congolais et les partenaires.

Abordant le sujet du projet «Pont-route-rails» entre Kinshasa (RDC) et Brazzaville (République du Congo), le vice-Premier ministre et ministre des Infrastructures, travaux publics et reconstruction, Willy Ngoopos, a indiqué que les études de ce projet sont achevées.

Cependant, a-t-il précisé, il reste seulement l’adoption par les Parlements de ces deux pays et la ratification par les deux Chefs d’Etat pour qu’un appel d’offre international soit lancé.

L’accord interétatique était signé le 11 novembre 2019 entre la République Démocratique du Congo et la République du Congo. «Une fois ratifié par les deux Chefs d’Etat et adopté aux parlements de deux pays, cet accord servira de cadre opérationnel pour le recours à l’appel d’offre international, en vue d’identifier le partenaire stratégique, de structurer et de clôturer le financement pour le démarrage des travaux», a indiqué Willy Ngoopos.

Par ailleurs, la vice-Premier ministre, ministre du Plan, Élysée Munembwe, a annoncé l’organisation du 16 au 19 mars 2020 à Brazzaville, d’une table ronde à laquelle participeront plusieurs Etats africains et partenaires au développement.

Cette table ronde aura pour objectif de mobiliser 2,5 milliards d’euros pour la réalisation d’un réseau d’infrastructures permettant de relier plusieurs villes de l’Afrique centrale, dont Kinshasa à Brazzaville à travers le pont-route-rail sur le fleuve Congo.

La ministre du Plan a saisi cette opportunité pour annoncer le démarrage des travaux de construction de ce pont-route-rail en 2023, affirmant que les dits travaux, qui seront exécutés dans la diligence doivent se terminer en 2028, selon le planning adopté jusque-là.

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

Van masaj salonu Maraş masaj salonu Şanlıurfa masaj salonu Isparta masaj salonu Amasya masaj salonu Afyon masaj salonu Denizli masaj salonu Kayseri masaj salonu Eskişehir masaj salonu Balıkesir escort Manisa escort Aydın escort Muğla escort Maraş escort Isparta escort Afyon escort Çanakkale escort Trabzon escort Mardin escort Van escort Yalova escort Şanlıurfa escort Erzurum escort Tekirdağ escort Çağlayancerit escort Aydıncık escort Ergene escort Gönen escort Dinar escort Espiye escort Biga escort Havza escort Antalya escort Ardahan escort Anamur escort Ankara masaj salonu Alaçam escort Torbalı escort Nallıhan escort