Le ministère de l’Environnement et l’Entreprise OK Plast signent une convention de partenariat pour la protection de l’environnement

0 221

Une convention de partenariat pour la protection de l’environnement a été signée ce mercredi 9 mars 2022 à Kinshasa, entre la vice-Première ministre, ministre de l’Environnement et du développement durable, Eve Bazaiba Masudi et le directeur général de l’entreprise Ok Plast, Medhi Attieh.  

Cet accord est consideré par la ministre de l’environnement congolais comme une garantie et un engagement, afin de veiller au respect des lois et règlements de la République qui disposent d’une panoplie des interdits, des devoirs et des droits auxquels les partenaires sont soumis.

« Cette convention est un engagement que la RDC a renouvelé au niveau de la République après qu’elle ait pris part aux travaux de la 5ème conférence de l’Assemblée nationale des Nations Unies pour l’Environnement, tenue récemment au Kenya, où toute une résolution y relative a été votée pour combattre la pollution de l’environnement », a-t-elle poursuivi.

Eve Bazaiba a témoigné avoir vu les débuts et les différentes étapes franchies par cette usine, dans son implantation, décidée à réduire au maximum la pollution en termes des eaux usées.

Par ailleurs, elle a laissé entendre que l’installation de cette usine de recyclage des plastiques tombe à pic dans la ville de Kinshasa où la volonté d’avoir un environnement sain exige des collectes des déchets en vue de leur transformation au lieu de les déverser dans les rivières.

«Ces déchets , surtout en plastique, souillent et polluent les eaux drainées vers le fleuve Congo où les turbines électriques de Inga peuvent en pâtir », a-t-elle regretté.

Pour sa part, le directeur général d’ OK Plast, Medhi Attieh , a indiqué que le recyclage pourrait fournir à l’usine ses propres matières, stoppant ainsi les importations des matières premières et favorisant la production sur place pour la fabrication des bouteilles et d’autres produits.

Il s’est satisfait d’avoir signé cette convention avec le ministère de l’Environnement et développement durable.

Notons que c’est depuis un an que le projet « Kintoko » a démarré avec le ramassage des bouteilles dont la première convention a été  signée entre le ministère provincial de l’environnement et les porteurs de l’initiative.

 

 

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More