Le Premier ministre britannique Boris Johnson appelle Donald Trump à ne pas s’ingérer dans les prochaines élections britanniques

0 226

L’appel du Premier ministre britannique Boris Johnson au président américain Donald Trump de rester en dehors des prochaines élections britanniques de décembre 2019, lors de sa visite à Londres la semaine prochaine pour le sommet de l’OTAN, a trouvé du répondant du côté de la maison blanche, selon la communication d’un responsable américain vendredi à la presse.

Le président Trump “est bien conscient de cela  … Il aime personnellement le Premier ministre Boris Johnson, mais il est tout à fait conscient de ne pas se lancer dans des élections [des autres pays] », a déclaré à la presse un haut responsable de l’administration Trump.

L’administration Trump n’a annoncé aucune rencontre avec Boris Johnson lors du sommet de l’OTAN, mais le responsable américain a déclaré que la Maison-Blanche “continuait à développer” sa liste de réunions avec les dirigeants étrangers et fournirait des mises à jour selon le cas échéant.

Il devrait participer à un petit-déjeuner de travail avec le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, organiser une réunion bilatérale avec le président français Emmanuel Macron et assister à une réception des dirigeants de l’OTAN organisée par la reine Elizabeth II.

Trump tiendra des réunions bilatérales avec la chancelière allemande Angela Merkel et les premiers ministres du Danemark et de l’Italie. Il devrait également rencontrer des représentants de l’Estonie, de la Grèce, de la Lettonie, de la Pologne, de la Roumanie, de la Lituanie, de la Bulgarie et du Royaume-Uni – mais pas avec Johnson lui-même.

Répondant à une question si l’absence de réunion avec le Premier ministre était liée à la demande de Johnson de laisser Trump s’éloigner de la politique britannique, le responsable a ajouté: « C’est un problème sur lequel nous travaillons toujours », a rapporté The Hill.

Boris Johnson plus tôt vendredi, avait déclaré que “les alliés et les amis” ne devraient pas “s’impliquer mutuellement dans les campagnes électorales” alors que le Royaume-Uni se prépare pour ses élections générales du 12 décembre.

“Le meilleur [chose] quand vous avez des amis proches et des alliés comme les États-Unis et le Royaume-Uni est de ne participer à aucune élection”, a-t-il déclaré à la radio LBC, selon Reuters.

Des politiciens britanniques ont accusé Trump d’essayer de s’immiscer dans les prochaines élections au Royaume-Uni lorsqu’il a déclaré en octobre que le dirigeant du parti travailliste Jeremy Corbyn serait  “si mauvais”  pour le Royaume-Uni

Donald Trump prévoit d’assister à la réunion des dirigeants de l’OTAN au Royaume-Uni la semaine prochaine, du 2 au 4 décembre.

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More