Le Premier ministre israélien Lapid rencontre le président français Macron à Paris

0 216

Le Premier ministre israélien Yair Lapid a rencontré le président français Emmanuel Macron, ce mardi 5 juillet 2022, au Palais de l’Elysée à Paris. C’est la toute première visite pour Yair Lapid en tant que Premier Ministre israélien en France.

Il a été question de la guerre en Ukraine, et des conséquences du conflit à l’échelle internationale, en particulier en termes de sécurités alimentaire et énergétique.

Le Chef du gouvernement israélien a salué l’accueil chaleureux lui reservé par la Fance avant de louer l’excellence des relations entre les deux pays.

« C’est un vrai plaisir pour moi que ma première visite en tant que Premier ministre d’Israël dans un pays qui est un ami proche et avec un président qui est un ami proche. Je vous remercie pour l’accueil chaleureux, pour votre soutien et votre amitié au fil des ans. Et je vous remercie pour votre position ferme contre l’antisémitisme en France et dans le monde. La France a appris au monde que la liberté et l’égalité ne peuvent exister sans fraternité. Notre amitié est basée sur des valeurs et sur la compréhension que les valeurs valent la peine d’être défendues », a déclaré Yair Lapid.

« L’année dernière, avec la guerre en Ukraine et le terrorisme iranien, on nous rappelle que non seulement la démocratie nous protège, mais que nous devons aussi protéger la démocratie. Parfois, il n’y a pas d’autre choix que d’utiliser la force de la guerre pour protéger la paix.

Israël et la France sont plus que de simples amis, nous sommes des partenaires stratégiques.  Nous avons de nombreuses coopérations économiques et de défense, et ensemble nous sommes déterminés à les élargir et à les développer, notamment dans les domaines technologiques », a-t-il ajouté.

Pour le Premier ministre d’Israël, le monde doit réagir face au développement du programme nucléaire iranien dont l’usage serait militaire.

« Non seulement la France est un pays leader en Europe, mais elle fait également partie des pays de l’E3, menant les négociations avec l’Iran sur l’accord nucléaire. Nous pouvons avoir des désaccords sur le contenu de l’accord, mais nous ne sommes pas en désaccord sur les faits. Les faits sont que l’Iran viole l’accord et continue de développer son programme nucléaire.

L’Iran cache des informations au monde, il enrichit de l’uranium au-delà du niveau autorisé et il a retiré les caméras de ses sites nucléaires. Compte tenu de tout cela, le monde doit réagir », a fait savoir Yair Lapid.

 

 

Emmanuel Macron a, pour sa part, salué le choix du premier ministre israélien de choisir la France comme première destination de sa nouvelle fonction.

« Je suis très heureux et honoré d’accueillir à Paris, le Premier ministre de l’État d’Israël, mon ami Yaïr LAPID. Je le suis d’autant plus, cher Yaïr, que comme tu l’as dit en arrivant, cela fait quelques années que nous attendons. Je suis très heureux que vous ayez choisi la France pour votre premier déplacement officiel à l’étranger dans cette nouvelle fonction. Cela nous touche beaucoup, cela me touche beaucoup. Cher Yaïr, cette visite illustre, s’il en était besoin, la relation singulière et exceptionnelle entre nos deux pays et l’ampleur des liens humains qui nous unissent », a déclaré Macron.

Et d’ajouter : « Votre visite intervient à un moment crucial à plus d’un titre. D’abord, celui où la guerre est revenue sur le continent européen. Une guerre délibérément choisie par la Russie, dont les conséquences impactent la sécurité de tous. La souveraineté et l’intégrité de l’Ukraine doivent être respectées, de même que ses choix démocratiques. C’est cela que défend l’Ukraine face à la Russie et c’est pour cela que nous devons, ensemble, être à ses côtés. 

Votre visite intervient également à un moment crucial pour le Moyen-Orient, avec des crises qui perdurent et d’autres qui couvent. Vous savez que vous pouvez compter sur l’attachement indéfectible de la France à la sécurité d’Israël et sur notre détermination à rester engagés pour garantir la stabilité et la sécurité de toute la région. Vous savez aussi que vous pouvez compter sur ma détermination à poursuivre le combat contre notre ennemi commun, le terrorisme, qui a encore frappé durement Israël au cours des derniers mois ». 

Le Président français Emmanuel Macron a souligné les efforts de la communauté internationale pour empêcher l’Iran de posséder l’arme nucléaire, car selon lui, un Iran qui serait au seuil nucléaire pourrait mener ces activités de manière plus dangereuse.

« Parmi les nombreuses crises qui affectent l’environnement d’Israël et qui mettent aussi en jeu les intérêts de sécurité français et européens, je veux évoquer le programme nucléaire iranien ainsi que les activités régionales de l’Iran. Je souhaite rappeler une nouvelle fois notre volonté de faire aboutir dans les plus brefs délais les négociations sur un retour au respect du JCPOA. Nous sommes d’accord avec Israël sur le fait que cet accord ne suffira pas à contenir les activités déstabilisatrices de l’Iran, mais je reste, plus que jamais, convaincu qu’un Iran qui serait au seuil nucléaire pourrait mener ces activités de manière plus dangereuse. Il faut donc défendre cet accord, prendre en compte les intérêts de sécurité de nos amis dans la région, Israël au premier chef, et le compléter par des négociations encore plus fortes sur les activités balistiques et régionales. 

Je ne peux que constater, pour le regretter, que l’Iran refuse toujours de saisir l’opportunité qui lui est offerte de conclure un bon accord, comme l’ont montré les derniers pourparlers avec les Américains à Doha, mais, sur ce sujet comme sur d’autres, nous allons poursuivre en étroite coordination avec nos partenaires, tous les efforts pour tenter de ramener l’Iran à la raison », a déclaré Macron.

 

 

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More