Le Premier Ministre Sama Lukonde évalue la situation sécuritaire dans les zones confrontées aux conflits armés

Le Premier Ministre Jean-Michel Sama Lukonde a présidé une réunion de sécurité, ce jeudi 24 novembre 2022 à la Primature, sur instruction du Commandant suprême des forces armées, le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, en vue d’évaluer la situation sécuritaire et humanitaire dans les zones confrontées aux conflits  armés.

« C’est dans la suite comme vous le savez depuis plusieurs jours, le Premier Ministre a reçu habilitation, du Commandant suprême des forces armées de la République, de tenir des réunions de sécurité pour faire le suivi, de manière régulière, de la situation sur le terrain. Vous savez que nous avons des urgences humanitaires importantes sur lesquelles nous devons travailler. Parce que nous avons plus de 300 mille compatriotes qui sont dans des conditions extrêmement difficiles. Dans la réunion d’aujourd’hui, il s’est agi donc d’aborder ces questions humanitaires, mais aussi d’écouter le Vice-Premier Ministre, Ministre des Affaires Étrangères, qui a pris part au mini-sommet qui s’est tenu hier à Luanda. Vous avez tous suivi le communiqué avec des engagements fermes assortis d’un calendrier pour permettre de donner une vue à l’issue de toute cette situation qui est à l’est de la République démocratique du Congo. Bien évidemment, les chefs de l’Armée et de la Police ont pu faire le point de la situation sur le terrain. On n’a pas seulement parlé de la situation à l’est mais on a aussi survolé la question de Kwamouth. Parce qu’il est important que nous puissions avoir un regard sur toutes ces situations. Le maître mot qui a été recommandé ce soir, par le Premier Ministre, au-delà de tout ce qui a été dit, de ces engagements qui ont été couchés dans le communiqué sorti hier, c’est que nous devons rester vigilants. Il y a des détails qui ont été donnés. Nous allons attendre voir ce que ça va donner. Mais nous allons surtout continuer à travailler pour apporter un appui humanitaire à nos compatriotes qui ont en besoin », a déclaré le porte-parole du Gouvernement, le Ministre de la Communication et Médias .

Rappelons que la République démocratique du Congo est victime depuis plusieurs mois déjà, d’une agression rwandaise sous couvert des terroristes du M23. Plusieurs processus, dont celui de Luanda, sont enclenchés pour obtenir la cessation des hostilités et le retrait de ces troupes rwandaises du territoire congolais. Le communiqué de Luanda semble être le début de la fin, si et seulement si, les uns et les autres pouvaient tenir leurs engagements.

Étaient présents à cette réunion, le Vice-Premier, Ministre des Affaires étrangères, le Ministre d’État, Ministre du Budget, le ministre des Finances, celui de la Défense, celui des Affaires sociales, Actions humanitaires, le ministre de la Communication et Médias, le Vice-Ministre de l’Intérieur, le Directeur général de la Direction Générale de Migration, le Chef d’État-Major adjoint Forces Armées Républiue Démocratique du Congo, le Commissaire général adjoint Police Nationale Congolaise, l’Administrateur général adjoint de l’Article Nationale de Reseignement ainsi que quelques membres du cabinet du Premier Ministre.

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. AcceptRead More