Le Président de l’Assemblée nationale invite la communauté internationale à retirer les ADF et différents groupes armés étrangers de la RDC

0 105

Le Président de l’Assemblée nationale , Christophe Mboso N’Kodia, a invité la communauté internationale à retirer les Forces démocratiques alliées (ADF) et différents groupes armés étrangers de la République démocratique du Congo.

C’était ce mercredi 07 avril 2021, de lors de la séance plénière tenue à la salle des Congrès du Palais du Peuple.

« Nous pensons chers collègues qu’il est temps que la communauté internationale qui a encouragé l’entrée des ADF, des Interahamwe, des FDLR et de tous les autres groupes armés, prenne aussi conscience. Nous en avons ras-le-bol, qu’il y ait un retrait de ces groupes étrangers sur le territoire congolais. Qu’on les amène ailleurs, dans d’autres pays pour qu’ils quittent notre pays », a-t-il déclaré.

Et d’ajouter : “…tous ceux qui sont impliqués avec les groupes armés étrangers et même locaux qui se livrent à massacrer notre population, qu’ils quittent et qu’ils mettent fin à ça ! Mais il est certain qu’il y a des collègues parmi nous, essentiellement ceux de l’Est qui sont contre et qui se battent avec d’autres collègues pour mettre fin à l’insécurité à l’Est. À ceux-là, je leur demande de poursuivre la mission qu’ils ont commencée, à sensibiliser les élus nationaux pour que tous ensemble et au nom du chef de l’État, qui fait de l’insécurité à l’Est son cheval de bataille, que nous arrivons à mettre fin à cette insécurité, que l’ensemble des députés nationaux que nous sommes nous soyons tous à la disposition de notre gouvernement pour l’encourager à mettre fin à l’insécurité. Que nous soyons derrière notre armée quelles que soient les faiblesses, pour les encourager à mettre fin à l’insécurité ».

Par ailleurs, la plénière de ce jour a procédé à la mise sur pied de la commission spéciale d’enquête parlementaire sur l’insécurité à l’Est de la RDC. Cette commission est composée de 15 députés non originaires des provinces concernées qui sont : Nord-Kivu, Sud-Kivu, Ituri, Maniema, Tanganyika, Bas –Uélé et Haut-Uélé.

Elle aura comme objectif  : d’ Identifier les groupes armés étrangers et locaux et leurs commanditaires, Inventorier tous les moyens mis à la disposition des FARDC et Dégager les responsabilités dans l’activisme des groupes armés, souligne-t-on.

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More