Le président égyptien El Sisi échange avec son homologue roumain Klaus Iohannis au Caire

0 568

Le président égyptien Abdel Fattah El Sisi a reçu ce mercredi 27 Octobre 2021 au Palais fédéral au Caire, le président Klaus Iohannis, président de la République de Roumanie.

Le Chef de l’État roumain, a été accueilli officiellement par les hymnes nationaux et la garde d’honneur a défilé.

Le porte-parole officiel de la Présidence de la République d’Egypte a déclaré que les deux présidents ont tenu une session d’entretiens bilatéraux, qui a été suivie d’une session élargie à laquelle ont participé les délégations des deux pays. En plus de cela, la visite du Président Abdel Fattah El Sisi à Bucarest en juin 2019 , qui était la première visite d’un président égyptien en Roumanie depuis une quinzaine d’années.

Le président roumain Klaus Iohannis, a affirmé sa joie de visiter le Caire, remerciant le président pour l’accueil chaleureux et l’hospitalité généreuse, et exprimant son souci de poursuivre la coordination et la consultation entre les deux pays amis dans divers domaines, ainsi que dans l’attente de développer et de renforcer les relations de la Roumanie avec l’Égypte avec la civilisation et l’histoire ancienne, en plus de son rôle central sous la direction de M. le Président Abdel Fattah El Sisi pour jeter les bases de la stabilité et de la sécurité au Moyen-Orient et sur le continent africain, ainsi que l’essor du développement réalisé par l’Égypte, et le grand projets nationaux qui ont été accomplis dans divers domaines.

Le porte-parole a déclaré que les entretiens portaient sur les moyens de renforcer les relations bilatérales, notamment économiques et commerciales, conformément au niveau des relations politiques distinguées entre les deux pays amis, en plus d’échanger des expériences et des informations et d’encourager les investissements conjoints dans des secteurs à forte compétitivité tant en Égypte qu’en Roumanie, où ils ont convenu de l’importance de travailler à la tenue du quatrième cycle du comité mixte chargé de développer tous les aspects de la coopération économique et technique au niveau bilatéral, ainsi que de saluer la convocation de la réunion du Forum économique égypto-roumaine en marge de la visite actuelle du président roumain, pour représenter un lien entre les hommes d’affaires et les représentants des grandes entreprises des deux pays.

Ils ont également discuté de la coopération dans le domaine de l’énergie de toutes sortes, à la lumière de la volonté des deux pays de diversifier et de sécuriser leurs sources d’énergie, et de la volonté de l’Égypte dans ce contexte de devenir un centre régional de commerce de l’énergie en Méditerranée orientale, ainsi que la Roumanie pour devenir un centre régional de l’énergie dans les Balkans et en Europe de l’Est.

Les deux présidents ont également discuté des possibilités de renforcer la coopération dans le domaine du tourisme et des moyens d’augmenter son mouvement. Ils ont également évoqué les moyens de coopération dans les domaines de l’agriculture, de l’industrie, ainsi que de la coopération militaire et sécuritaire.

Au cours des entretiens, un certain nombre de problèmes régionaux ont été passés en revue, les deux présidents ayant souligné l’importance d’efforts concertés pour parvenir à des solutions pacifiques à ces problèmes d’une manière qui préserve en premier lieu l’entité de l’État national. Dans ce contexte, il a été souligné l’aspiration à organiser des élections en Libye en décembre 2021, qui permettraient au peuple libyen frère de choisir un gouvernement unifié qui préserve la sécurité, la stabilité, l’unité et la souveraineté de la Libye, soulignant l’importance de adhérer aux décisions des Nations Unies relatives au retrait de tous les éléments mercenaires et de forces étrangères du territoire libyen.

Les deux présidents ont également évoqué le dossier de la crise syrienne et son impact sur la stabilité de la région, et les efforts actuels de l’envoyé de l’ONU pour parvenir à un règlement pacifique de cette crise. La réunion a également porté sur les derniers développements dans les efforts visant à relancer le processus de paix au Moyen-Orient et à rétablir le calme entre les Israéliens et les Palestiniens, alors qu’ils sont convenus de l’importance de trouver une solution juste et globale au conflit palestino-israélien conformément aux décisions de la légitimité internationale.

Le porte-parole a ajouté qu’au cours des entretiens, le président El Sisi a passé en revue les efforts égyptiens dans le domaine de la lutte contre le terrorisme et l’idéologie extrémiste, soulignant l’importance pour la communauté internationale de s’attaquer aux racines de ce fléau à travers une approche globale qui inclut toutes les dimensions et causes.

Des points de vue ont également été échangés sur le phénomène de l’immigration illégale, où le président El Sisi a affirmé la volonté de l’Égypte de lutter contre ce phénomène, soulignant les efforts égyptiens pour lutter avec succès contre le mouvement des réfugiés à travers la Méditerranée, sur la base de la responsabilité de l’Égypte envers ses citoyens ainsi que vis-à-vis de la sécurité de ses partenaires, en notant l’importance de traiter le dossier migratoire dans un cadre de responsabilité partagée et d’en supporter le fardeau, et de ne pas se concentrer uniquement sur les solutions sécuritaires sans s’attaquer aux racines du problème économique et de développement dans les pays d’origine.

Le président roumain a exprimé son appréciation pour les efforts égyptiens dans le domaine de la lutte contre le terrorisme et l’idéologie extrémiste, et pour l’expérience égyptienne réussie dans le domaine de la lutte contre l’immigration illégale, soulignant le souci de poursuivre la coopération avec l’Égypte à différents niveaux pour relever les défis auxquels les deux pays sont confrontés dans les rives de la Méditerranée, tout en saluant dans ce contexte les efforts de l’Égypte pour renforcer les ponts Dialogue entre les pays africains, arabes et de l’Union européenne.

Il a souligné la volonté de la Roumanie de soutenir la position de l’Égypte et de la transférer à l’Union européenne, compte tenu du fait qu’elle est l’un des pays voisins les plus importants du continent européen, et à la lumière de la relation directe entre la sécurité en Europe et la situation au Moyen-Orient et sur le continent africain.

 

 

 

 

 

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More