Le Président turc Erdoğan veut un partenariat gagnant-gagnant et égal avec l’Afrique , alors qu’il se rend en Angola, Togo et Nigeria

0 104

Le président turc Recep Tayyip Erdoğan a tenu une conférence de presse , ce dimanche 17 Octobre 2021 à l’aéroport Atatürk , avant de s’envoler vers le continent Africain, en Angola, au Togo et au Nigeria. Au cours de cette conférence, il a déclaré qu’ils se rendraient à Luanda, la première étape de leur voyage en Afrique, qui comprend l’Angola, le Togo et le Nigeria, à l’invitation de ses homologues.

Le président Erdoğan a déclaré que certains ministres et députés ainsi que des représentants du monde des affaires assisteront à sa visite.

« J’ai effectué 38 visites dans 28 pays africains, dont mon Premier ministre. De même, pour la première fois, nous avons accueilli en Turquie les chefs d’État et de gouvernement des pays africains. Ce voyage est également important, car il s’agit de la première visite officielle de la Turquie au niveau présidentiel en Angola et au Togo », a-t-il dit.

Il a fait savoir que son administration et lui continuent de rapprocher la Turquie et l’Afrique dans tous les domaines, comme étant partenaire stratégique des pays africains.

« Avec notre réseau diplomatique qui s’étend de jour en jour sur le continent, avec un volume d’échanges dépassant les 25 milliards de dollars fin 2020, la Turquie se tient debout, en tant que partenaire stratégique des pays africains. Le travail de nos écoles de la Fondation Maarif, des centres culturels Yunus Emre, du Croissant-Rouge turc, YTB et TIKA renforce nos liens de cœur avec nos frères africains. Nous tiendrons le 3e Forum des affaires Turquie-Afrique les 21 et 22 octobre, juste après notre voyage, à Istanbul. Ensuite, espérons-le, nous accueillerons le 3e Sommet du partenariat Turquie-Afrique à Istanbul les 17 et 18 décembre. Ainsi, après 2008 encore à Istanbul», a déclaré Erdogan.

Estimant que le rôle du continent africain sera décisif au 21e siècle, le président Erdoğan a déclaré vouloir faire progresser leurs relations avec le continent « sur la base d’un partenariat gagnant-gagnant et égal » .

« Je dis toujours ; nous ne considérons jamais notre coopération avec les pays africains comme étant à court terme et axée sur les intérêts. Comme d’autres, nous ne faisons pas partie de ceux qui tentent de perpétuer les anciens ordres coloniaux avec de nouvelles voies et méthodes. Nous voulons réussir et marcher ensemble avec nos frères africains. Je souhaite que mes visites soient bénéfiques dans ce contexte », a-t-il dit.

 

 

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More