Le Royaume du Maroc et l’État d’Israël normalisent leurs relations sous l’égide de Trump

0 161

Le Royaume du Maroc et l’État d’Israël ont décidé de normaliser leurs relations, a annoncé sur Twitter , le président américain Donald Trump jeudi 10 décembre 2020.

«Une autre percée historique aujourd’hui! Nos deux grands amis Israël et le Royaume du Maroc ont convenu de relations diplomatiques complètes,  une percée massive pour la paix au Moyen-Orient! », a tweeté jeudi 10 décembre 2020, le Président Trump.

Cette bonne nouvelle est annoncée à l’issue d’un entretien téléphonique entre sa Majesté le Roi du Maroc Mohammed VI et le Président américain Donald Trump.

“Au cours de cet entretien téléphonique, le président Trump a informé sa Majesté le Roi,  la promulgation d’un décret présidentiel, avec ce que cet acte comporte comme force juridique et politique indéniable et à effet immédiat, portant sur la décision des États-Unis d’Amérique de reconnaitre, pour la première fois de leur histoire, la pleine souveraineté du Royaume du Maroc sur l’ensemble de la région du Sahara Marocain”, a souligné le Ministère Marocain des affaires étrangères.

C’est cette reconnaissance de la région contestée du Sahara occidental, qui a marqué un tournant pour le Président Trump de conclure un quatrième accord israélo-arabe en quatre mois.

Donald Trump a souligné que le Maroc avait été le premier pays à reconnaître les États-Unis comme une nation indépendante en 1777 à peine un an après que les États-Unis aient déclaré leur indépendance de la Grande-Bretagne en 1776.

«Il est donc approprié que nous reconnaissions leur souveraineté sur le Sahara occidental», a déclaré Trump.

C’est dans ce cadre, et à titre de première concrétisation de leur initiative souveraine de haute importance, les États-Unis d’Amérique ont décidé l’ouverture d’un consulat à Dakhla, à vocation essentiellement économique, en vue d’encourager les investissements américains et la contribution au développement économique et social, au profit notamment des habitants des provinces du Sud.

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a exprimé, en son Nom et au nom de l’ensemble du peuple Marocain, au président américain sa profonde gratitude aux États-Unis d’Amérique pour cette prise de position historique. Il a également transmis ses sincères remerciements au président américain et à son équipe pour ce soutien franc et sans ambiguïté à la Marocanité du Sahara; soutien qui renforce le partenariat stratégique puissant entre les deux pays et le rehausse au niveau de véritable alliance qui englobe l’ensemble des domaines.

Le Roi du Maroc a clairement expliqué que c’est grâce à Jared Kushner, Conseiller spécial du Président Trump, qui en mai 2018, a été décisive sur différentes question, y compris ce sujet ; ainsi qu’à travers les contacts, l’échange de délégations et un certain nombre de visites non officielles.

Par ailleurs, le Maroc a souligné son rôle joué dans le rapprochement des peuples de la région et dans la promotion de la paix et de la stabilité au Moyen-Orient, et compte tenu des liens spéciaux qui unissent la communauté juive d’origine marocaine, y compris en Israël, à la personne de Sa Majesté le Roi, a informé le Président américain que le Maroc entend:

– Accorder les autorisations de vols directs pour le transport des membres de la communauté juive marocaine et des touristes israéliens en provenance et à destination du Maroc ;

– Reprendre les contacts officiels avec les vis-à-vis et les relations diplomatiques dans les meilleures délais.

– Promouvoir des relations innovantes dans les domaines économique et technologique dont, à cet effet, œuvrer à la réouverture des bureaux de liaison dans les deux pays, comme cela fut le cas antérieurement et pendant plusieurs années jusqu’en 2002.

Il précise que ces mesures n’affectaient en aucune manière l’engagement permanent et soutenu du Maroc en faveur de la cause palestinienne juste et sa détermination à continuer à contribuer efficacement et de manière constructive à une paix juste et durable au Moyen-Orient.

Le Roi Mohammed VI du Maroc a évoqué les positions constantes et équilibrées du Royaume du Maroc au sujet de la question palestinienne, soulignant que le Maroc soutient une solution fondée sur deux États vivant côte à côte dans la paix et la sécurité, et que les négociations entre les parties palestinienne et israélienne restent le seul moyen de parvenir à un règlement définitif, durable et global de ce conflit.

Du côté Israélien, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a salué l’annonce faite par le président Trump d’un accord de normalisation entre Israël et le Maroc comme une “paix historique entre nous”.

Benjamin Netanyahu a déclaré que cela conduirait à des vols directs entre le Maroc et Israël et que le quatrième accord négocié par les États-Unis entre Israël et un pays arabe ces derniers mois serait une “paix très chaleureuse”. Tout en remerciant Trump, il a ajouté “Je tiens également à remercier le roi du Maroc, le roi Mohammed VI, pour avoir pris cette décision historique de ramener une paix historique entre nous”.

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More