Le VPM de l’Intérieur, sécurité et affaires coutumières et le ministre de la défense nationale interpellés à l’assemblée nationale

0 125

Les députés nationaux ont interpellé, mercredi 04 décembre , le vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur, de la sécurité et des affaires coutumières, Gilbert Kankonde, à l’Assemblée nationale pour répondre aux questions d’actualité relatives aux catastrophes naturelles dans la ville de Kinshasa et tueries dans la ville et territoire de Beni.

Selon Gilbert Kankonde, plusieurs mesures sont déjà prises pour mettre fin à cette situation. Il s’agit, entre autres, du changement de commandement dans les zones opérationnelles et la mise à la  disposition de la population d’un numéro vert pour sa collaboration. «Face à cette situation, le Président de la République a instruit le gouvernement pour mener les opérations de grandes envergures en vue de «pacifier» cette partie du territoire national.  A cet effet, les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et la Police nationale congolaise ont planifié des opérations qui ont débuté au mois d’octobre dernier. Les mesures suivantes ont été prises : Mise en place à Beni du quartier général avancé de l’état-major du général des FARDC, sous le commandement du chef d’état-major général du pays, du changement des commandements dans les zones opérationnelles, de la création du centre de compilation des opérations à Beni, avec la participation de tous les services de sécurité, l’élaboration de la directive opérationnelle par le commissaire général de la Police nationale, le renforcement des effectifs de la territoriale en moyens humains par les éléments de la légion nationale d’intervention rapide qui sont partis de Kinshasa, le renforcement en moyens logistiques de la Police nationale congolaise, l’intensification de la patrouille et bouclage mixte FARDC, PNC et tous les services spéciaux après la levée du couvre-feu dans les grandes agglomérations», a dit Gilbert Kankonde.

En ce qui concerne les catastrophes causées par les pluies diluviennes  qui se sont abattues les 25 et 26 novembre derniers à Kinshasa, le vice-Premier ministre Gilbert Kankonde a indiqué que ces événements sont arrivés suite au mauvais plan d’urbanisation de la ville. Il a ainsi proposé un nouveau plan pour éviter dans l’avenir les inondations et les catastrophes similaires.

Selon le vice-Premier ministre, ces événements malheureux ont causé la mort de plus de 50 personnes à Kinshasa et provoqués des dégâts matériels à plus de 500 ménages ainsi que deux routes  coupées en deux.

Des mesures de déblocages de fonds d’urgence ont été immédiatement prises par le Président de la République pour la réhabilitation en un temps record de certaines de ces infrastructures dont l’avenue de l’université coupée en deux au niveau du quartier Livulu dans la commune de Lemba, a-t-il expliqué aux députés.

Les élus nationaux ont aussi auditionné, le ministre de la Défense nationale, Aimé Ngoy Mukena, sur la situation sécuritaire dans le territoire et ville de Beni, au Nord-Kivu, ainsi que dans les haut plateaux de Minembwe, au Sud-Kivu, le ministre de la Défense nationale, a scindé son intervention en 5 points, à savoir : la présentation   générale  de la situation  sécuritaire à Béni, les opérations militaires sur terrains et de résultats partiels déjà réalisés, l’engagement déterminant de nos forces armées, la collaboration entre les  FARDC et la Monusco ainsi que le mandat de la Monusco.

Depuis le lancement des offensives de grande envergure en octobre dernier par le Président de la République Félix Tshisekedi, commandant suprême des FARDC et de la Police nationale congolaise, le ministre de la Défense nationale a soutenu que les FARDC  ont neutralisé plusieurs éléments et leaders des groupes armés opérant dans cette partie du pays.

La guerre qui nous est imposée par l’ADF et autres groupes armés n’est pas classique mais elle est une guerre asymétrique qui demande l’implication de tout le monde, l’armée, la police, les services de sécurité, les autorités nationales, provinciales et locales ainsi que la population pour vaincre l’ennemi, a dit le ministre Aimé Ngoy Mukena.

Le Hautpanel/Pax Nkembo

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

Van masaj salonu Maraş masaj salonu Şanlıurfa masaj salonu Isparta masaj salonu Amasya masaj salonu Afyon masaj salonu Denizli masaj salonu Kayseri masaj salonu Eskişehir masaj salonu Balıkesir escort Manisa escort Aydın escort Muğla escort Maraş escort Isparta escort Afyon escort Çanakkale escort Trabzon escort Mardin escort Van escort Yalova escort Şanlıurfa escort Erzurum escort Tekirdağ escort Çağlayancerit escort Aydıncık escort Ergene escort Gönen escort Dinar escort Espiye escort Biga escort Havza escort Antalya escort Ardahan escort Anamur escort Ankara masaj salonu Alaçam escort Torbalı escort Nallıhan escort