L’économie biélorusse visée par de nouvelles sanctions de l’UE

0 69

Dans un communiqué rendu public ce jeudi 24 juin 2021, l’Union européenne a imposé de nouvelles sanctions contre l’économie biélorusse.

«Le Conseil a introduit aujourd’hui de nouvelles mesures restrictives à l’encontre du régime biélorusse pour répondre à l’escalade des violations graves des droits de l’homme en Biélorussie et à la répression violente de la société civile, de l’opposition démocratique et des journalistes, ainsi qu’à l’atterrissage forcé d’un vol Ryanair à Minsk le 23 mai 2021 et la détention connexe du journaliste Raman Pratasevich et Sofia Sapega», lit-on dans ce communiqué.

Selon l’UE , la décision d’aujourd’hui met pleinement en œuvre les conclusions du Conseil européen des 24 et 25 mai 2021, dans lesquelles les chefs d’État et de gouvernement de l’UE ont appelé le Conseil à interdire le survol de l’espace aérien de l’UE par les compagnies aériennes biélorusses et à empêcher l’accès aux aéroports de l’UE des vols exploités par ces compagnies aériennes, et d’adopter les mesures nécessaires, y compris des listes supplémentaires de personnes et d’entités sur la base du cadre de sanctions pertinent, et d’adopter d’autres sanctions économiques ciblées. Toutes ces mesures sont désormais mises en place.

«Les nouvelles sanctions économiques ciblées comprennent l’interdiction de vendre, de fournir, de transférer ou d’exporter directement ou indirectement à quiconque en Biélorussie des équipements, des technologies ou des logiciels destinés principalement à être utilisés pour la surveillance ou l’ interception d’ Internet et des communications téléphoniques , ainsi que des biens à double usage et technologie est à usage militaire et à des personnes déterminées, entités ou organismes en Biélorussie. Le commerce des produits pétroliers , du chlorure de potassium (« potasse ») et des marchandises utilisées pour la production ou la fabrication de produits du tabac est restreint. En outre, l’ accès aux marchés des capitaux de l’UE est restreint et il est interdit de fournir une assurance et une réassurance au gouvernement biélorusse et aux organismes et agences publics biélorusses. Enfin, la Banque européenne d’investissement arrêtera tout décaissement ou paiement au titre de tout accord existant en relation avec des projets du secteur public, et tout contrat de service d’assistance technique existant. Les États membres seront également tenus de prendre des mesures pour limiter l’implication en Biélorussie des banques multilatérales de développement dont ils sont membres», ajoute le communiqué.

Il sied de noter que l’UE a progressivement imposé, depuis octobre 2020, des mesures restrictives à l’encontre de la Biélorussie. Les mesures ont été adoptées en réponse au caractère frauduleux des élections présidentielles d’août 2020 dans le pays, ainsi qu’à l’intimidation et à la répression violente des manifestants pacifiques, des membres de l’opposition et des journalistes. Au total,  166 personnes et 15 entités  font actuellement l’objet de mesures restrictives, qui comprennent un gel des avoirs applicable tant aux individus qu’aux entités, et l’interdiction de voyager pour les individus.

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More