Les confessions religieuses s’impliquent totalement dans l’éducation et la sensibilisation communautaires contre la maladie à virus Ebola

0 106

Les chefs des confessions religieuses intensifient leur participation dans la riposte contre la maladie à virus Ebola en République démocratique du Congo.  Ils ont pris l’engagement de s’impliquer totalement dans l’éducation et la sensibilisation communautaires contre la maladie à virus Ebola (MVE), qu’ils considèrent comme une menace pour le peuple de Dieu et un défi pour leurs organisations.

Pour ce faire, les chefs de confessions religieuses comptent organiser des activités de sensibilisation de masses, notamment dans les églises, les centres de santé, les écoles et les mouvements associatifs, en vue d’outiller les acteurs sociaux et les membres des communautés aux moyens et mécanismes appropriés pour l’éradication de cette épidémie.

La rencontre du Centre interdiocésain a fait ressortir des recommandations clés aux chefs religieux des territoires de Béni et de Butembo, au Nord-Kivu ainsi que de la ville de Bukavu, dans le Sud-Kivu, leur demandant de faire de la communication sur la MVE une priorité et à travailler pour renforcer l’engagement des communautés afin de préserver les acquis pour et mettre fin à l’épidémie.

Les confessions religieuses vont aussi sensibiliser les milices, par des messages audio, pour ne pas entraver les activités de la riposte contre la MVE, car cette épidémie  constitue une menace pour tous. Il est également prévu des actions d’éveil de communautés par rapport à la mentalité fétichiste qui pousse à recourir aux tradi-praticiens, et de soutien aux femmes premières victimes des catastrophes, dans leurs mouvements associatifs.

Les différentes tables rondes des confessions religieuses ont exhorté le gouvernement congolais à mettre les moyens financiers et logistiques suffisant en vue d’appuyer la riposte contre la MVE en tenant compte de leurs initiatives. Il doit également tout faire pour mettre fin à l’insécurité qui prévaut dans les zones touchées par l’épidémie afin de faciliter le travail des équipes de la riposte, d’élaborer et de mettre en œuvre un plan de résilience des communautés aux épidémies en général et en particulier à celle de MVE.

A la coordination de la riposte, les tables rondes demandent de mieux appréhender les contextes communautaires dans l’Est de la RDC afin de s’adapter à la culture et aux pratiques courantes de la population locale dans les activités de la riposte. Elle doit en plus faciliter un meilleur accès à l’information sur l’épidémie et la riposte en confession religieuse.

Les bailleurs de fonds ont été exhortés à financer davantage les activités de sensibilisation à travers les confessions religieuses afin d’atteindre les couches profondes des communautés, à renforcer les services sanitaires à la base et à travailler pour une réponse holistique en veillant à la satisfaction des besoins fondamentaux de la population à travailler pour accroître la résilience des communautés affectées.

Les chefs des confessions religieuses ont à l’issue des différentes tables rondes effectuées dans les provinces de l’Est du pays, justifiés leur engagement et leur implication face à la résistance des communautés à l’appropriation de la riposte.

La solution idoine pour eux, n’est rien d’autre que les confessions religieuses et les leaders communautaires, d’où l’impérieuse nécessité de leur implication dans la riposte retenue parmi les meilleures stratégies pour convaincre la population à s’approprier les bonnes pratiques de prévention et une bonne attitude vue leur ancrage dans ces communautés.

Par ailleurs, le cardinal Fridolin Ambongo, vice-président de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) et archevêque de Kinshasa a appuyé l’initiative et l’engagement des confessions religieuses dans les actions de la lutte contre la maladie à virus Ebola qui sévit depuis peu l’Est du pays.

Le prélat catholique fonde son appui sur le fait que la synergie d’actions est une condition assurée pour la réussite, tout en rappelant que la CENCO à travers son organe technique qu’est la Caritas Congo était déjà à pied d’œuvre sur terrain pour contribuer à une solution avec l’appui des partenaires tels que CAFOD, CRS, MISEREOR et tant d’autres.

Le secrétaire exécutif de Caritas Congo, Boniface Deagbo a fait savoir que sa structure qui est un organe technique de logistique de la CENCO est totalement impliquée dans les activités de riposte contre l’épidémie à virus Ebola à l’Est du pays.

Caritas Congo apporte son appui par le renforcement des capacités de ses responsables diocésain impliqués dans cette lutte, par la recherche des ressources financières et par la coordination de toutes les activités caritatives liées aux besoins souterrains et aussi de toutes les activités de confessions religieuses toujours dans la synergie des actions et à leur réussite pour le bien des populations cibles, a-t-il rappelé.

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

Van masaj salonu Maraş masaj salonu Şanlıurfa masaj salonu Isparta masaj salonu Amasya masaj salonu Afyon masaj salonu Denizli masaj salonu Kayseri masaj salonu Eskişehir masaj salonu Balıkesir escort Manisa escort Aydın escort Muğla escort Maraş escort Isparta escort Afyon escort Çanakkale escort Trabzon escort Mardin escort Van escort Yalova escort Şanlıurfa escort Erzurum escort Tekirdağ escort Çağlayancerit escort Aydıncık escort Ergene escort Gönen escort Dinar escort Espiye escort Biga escort Havza escort Antalya escort Ardahan escort Anamur escort Ankara masaj salonu Alaçam escort Torbalı escort Nallıhan escort