Les FARDC font face à des insurgés dont le but final est la balkanisation de la partie Est du pays, selon le porte-parole de l’armée, le général-major Léon Richard Kasonga

0 145

Le porte-parole de Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) , le général-major Léon Richard Kasonga, a indiqué dans un communiqué que l’état-major général des FARDC rappelle que dans la cadre de la guerre non conventionnelle menée dans le «Grand nord», les FARDC font face à des insurgés dont le but final est la balkanisation de la partie Est du pays.

L’Etat-major général des FARDC dénonce l’intoxication dont sont victime l’armée et certains de ses officiers et invite la population à plus de vigilance et à se désolidariser de ces insurgés en soutenant totalement son armée .

Pour légitimer leurs activités insurrectionnelles, ces criminels s’appuient sur des causes de mécontentement  réelles ou imaginaires diffusées à travers toutes les couches sociales et par divers canaux de communication, poursuit le même communiqué qui ajoute que l’effet recherché est l’effondrement des institutions légales en les discréditant aux yeux de l’opinion dans le but de prendre le contrôle politico-administratif de cet espace et ainsi concrétiser la balkanisation pourtant désavouée par la population du «Grand nord».

En recherchant l’effondrement des institutions légales dont les forces de défense et de sécurité, souligne le communiqué, ces insurgés commettent des massacres de la population, mènent une campagne des discrédits contre les FARDC et ne proposent en échange aucun autre mode de vie si ce n’est l’assujettissement de la population.

A cet effet, ils multiplient des attaques verbales et actions de violence à l’endroit de l’armée et certains de ses cadres. La source cite à titre d’exemple, des messages d’intoxication  diffusés  à longueur des journées sur des réseaux sociaux et sur certains médias locaux accusant les FARDC et la MONUSCO d’être de connivence avec les égorgeurs.

Et pourtant, souligne l’Etat-major général des FARDC dans le même communiqué, en l’espace de deux mois, 60 vaillants combattants sont tombés sur le champ d’honneur et 175 autres ont été blessés.

«Nous nous indignons de ces accusations gratuites de nature à démoraliser nos troupes et à remettre à cause le lourd sacrifice consenti pour la protection de la population», déplore l’Etat-major général qui affirme que «les FARDC sont au courant et suffisamment documentées sur la combines montées par les ennemis de la nation visant à les décourager dans la poursuite et l’exécution de leur mission».

Pour l’Etat-major général des FARDC, «ce qui se passe au Grand nord n’est qu’une machination des personnes malveillantes aux ambitions sécessionnistes».

Enfin, tout en réaffirmant son engagement à soutenir la population civile qui a tant souffert des affres de cette barbarie par des actions de reconstruction des infrastructures socio-économiques de base, l’Etat-major général des FARDC invite la même population à plus de vigilance et à se désolidariser de ces insurgés en soutenant totalement son armée.

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

Van masaj salonu Maraş masaj salonu Şanlıurfa masaj salonu Isparta masaj salonu Amasya masaj salonu Afyon masaj salonu Denizli masaj salonu Kayseri masaj salonu Eskişehir masaj salonu Balıkesir escort Manisa escort Aydın escort Muğla escort Maraş escort Isparta escort Afyon escort Çanakkale escort Trabzon escort Mardin escort Van escort Yalova escort Şanlıurfa escort Erzurum escort Tekirdağ escort Çağlayancerit escort Aydıncık escort Ergene escort Gönen escort Dinar escort Espiye escort Biga escort Havza escort Antalya escort Ardahan escort Anamur escort Ankara masaj salonu Alaçam escort Torbalı escort Nallıhan escort