Les Magistrats mettent fin à la grève et reprennent leurs juridictions et offices

0 230

Réunis lundi 24 février 2020, en assemblée générale des magistrats, au Palais de Justice à Kinshasa, en présence des membres du bureau du Conseil supérieur de la magistrature, les magistrats de la République démocratique du Congo ont décidé la levée de la grève qui a débuté le lundi 10 février dernier sur toute l’étendue du territoire national.

Le Premier Ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba et son gouvernement notamment le ministre de la Justice et garde des sceaux, Celestin Tunda Ya Kasende s’étaient penchés sur ce dossier pour donner une suite favorable aux magistrats des cours et tribunaux.

Les magistrats considèrent par ailleurs, la fin momentanée de la grève comme un acte de bonne foi,  et appellent le Gouvernement à faire tout son possible pour respecter son engagement dans le délai imparti.

Pour le président du Syndicat autonome des magistrats du Congo (SYNAMAC), la balle est désormais au camp du Gouvernement de la république pour que des solutions idoines soient trouvées le plus rapidement possible.

“Après débats et analyses, nous avons décidé de montrer notre bonne foi, en suspendant momentanément la grève. Le temps pour notre partenaire, le Gouvernement et nos délégués syndicaux, de poursuivre les négociations pour que des solutions soient trouvées le plus rapidement possible”, a déclaré Edmond Isoka Nkanga, président du Syndicat autonome des magistrats du Congo (SYNAMAC).

Par ailleurs, les magistrats indiquent que l’action du Gouvernement à leur endroit sera évaluée afin de statuer sur les prochaines positions de la magistrature quant à la grève qui a duré pendant plusieurs années.  “Nous nous retrouverons dans un bref délai pour évaluer ce qui va être fait du côté du Gouvernement, durant ce moment de suspension de la grève. Nous nous prononcerons en ce moment-là sur la suite à réserver à cet arrêt de travail, déclenché depuis des années”, a-t-il rencheri.

Les magistrats précisent que leur position serait unanime pour radicaliser la grève si seulement si le Gouvernement  démontre une mauvaise foi.

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More