Les ministres des Affaires étrangères de la Coalition mondiale pour vaincre Daech estiment qu’un effort global et collectif reste nécessaire

0 110

À l’invitation de la vice-première ministre et ministre des Affaires étrangères belge Sophie Wilmès et du secrétaire d’État américain Antony J. Blinken, les ministres des Affaires étrangères de la Coalition mondiale pour vaincre Daech / ISIS se sont réunis mardi 30 mars 2021 en visioconférence pour réaffirmer leur détermination commune à poursuivre la lutte contre Daech / ISIS en Irak et en Syrie, ainsi que dans d’autres régions du monde, indique un communiqué du département d’État américain.

L’objectif poursuivi par cette coalition est celui de créer les conditions d’une défaite durable du groupe terroriste Daech, grâce à un effort global et multiforme.

Les ministres ont mis l’accent sur la protection des civils et affirmé que le droit international, y compris le droit international humanitaire et la protection des civils, en particulier les enfants, et le droit international des droits de l’homme, ainsi que les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité de l’ONU, doivent être respectés en toutes circonstances.

À cet égard, les ministres ont souligné la nécessité d’arrêter et de prévenir la violence et les violations graves des droits des enfants, et d’améliorer durablement la protection des enfants touchés par le conflit armé, ainsi que de garantir les droits fondamentaux des femmes. Les ministres, rappelant leur déclaration du 4 juin 2020, se sont engagés à renforcer la coopération dans toutes les lignes d’effort de la Coalition pour s’assurer que Daech / ISIS et ses affiliés ne soient pas en mesure de reconstituer une enclave territoriale ou de continuer à menacer notre patrie, notre peuple et nos intérêts.

Ensemble, ils restent fermement unis dans leur indignation face aux atrocités de Daech / Daech et dans leur détermination à éliminer cette menace mondiale.

Les ministres ont reconnu que si Daech ne contrôle plus le territoire et que près de huit millions de personnes ont été libérées de son contrôle en Irak et en Syrie, la menace demeure. Les ministres ont exprimé leurs condoléances et réitéré leur soutien aux autorités irakiennes à la suite de l’intensification des activités de Daech / Daech en Irak et en Syrie ces derniers mois, y compris les doubles attentats suicides à Bagdad le 21 janvier, et ont appelé à une action continue et coordonnée. Cela comprend l’allocation de ressources militaires et civiles adéquates pour soutenir les efforts de la Coalition et des forces partenaires légitimes contre Daech / ISIS en Irak et en Syrie, y compris le soutien à la stabilisation des zones libérées, pour sauvegarder la stabilité de l’Irak et de la Syrie et nos intérêts de sécurité collective. Les ministres ont pris note de la nouvelle campagne 2021 pour la stabilisation.

Les ministres des Affaires étrangères de la Coalition mondiale pour vaincre Daech / ISIS ont réaffirmé leur détermination inébranlable à poursuivre une coopération étroite et un soutien au Gouvernement irakien.

Des mesures appropriées pour améliorer l’efficacité opérationnelle et la coordination de nos efforts collectifs pour maintenir la pression nécessaire sur Daech / ISIS restent essentielles. La Coalition opère en Irak à la demande du Gouvernement irakien, dans le plein respect de la souveraineté de l’Irak et dans le but de renforcer sa sécurité.

Les ministres ont rappelé que les attaques contre les forces de la coalition et les partenaires irakiens, comme celles qui ont eu lieu à Erbil, Bagdad et Al Assad, sont inacceptables et compromettent nos efforts collectifs aux dépens du peuple irakien. Ils se sont félicités de la décision de la réunion ministérielle de défense de l’OTAN du 18 février concernant l’expansion progressive de la mission OTAN de conseil et de formation hors combat en Irak, avec le plein consentement du Gouvernement irakien et en complément des efforts de la Coalition.

Alors que la crise mondiale du COVID-19 a eu un impact sur les activités et les opérations de la Coalition, les ministres se sont félicités de la poursuite du travail avec les forces partenaires qui ont atténué les retombées de la pandémie tout en fournissant un soutien continu pour démanteler davantage Daech / ISIS.

Le partage accru d’informations criminelles liées au terrorisme par les autorités irakiennes, via les canaux d’INTERPOL, a soutenu ces progrès dans le cadre de la ligne d’effort de la Coalition pour l’application des lois.

En Syrie, la Coalition soutient le peuple syrien en faveur d’un règlement politique durable conformément à la résolution 2254. La Coalition doit continuer à être vigilante contre la menace du terrorisme, sous toutes ses formes et manifestations, pour s’appuyer sur le succès qu’il a obtenu et continue à agir ensemble contre toute menace pesant sur ce résultat pour éviter les vides de sécurité que Daech / ISIS pourrait exploiter.

Les ministres des Affaires étrangères de la Coalition mondiale pour vaincre Daech / ISIS ont pris note de la reprise des activités de Daech / ISIS dans les zones où la Coalition n’est pas active et de sa capacité à reconstruire ses réseaux et ses capacités pour cibler les forces de sécurité et les civils.

Ils ont également salué la réunion de la Coalition tenue le 10 novembre 2020 sur les menaces de Daech / ISIS en Afrique de l’Ouest, notant avec inquiétude la menace sérieuse et croissante que représentent les affiliés de Daech / ISIS en Afrique de l’Ouest et au Sahel, ainsi que la menace émergente dans d’autres parties du continent, en particulier en Afrique de l’Est.

La Coalition a réaffirmé sa volonté d’explorer plus avant comment elle peut contribuer aux efforts collectifs pour faire face à la menace posée par Daech / ISIS dans ces régions, et que ces efforts se font à la demande et au consentement préalable des pays concernés, et en étroite coordination avec Partenaires africains et initiatives existantes telles que la Coalition internationale pour le Sahel, et dans le plein respect du droit international. Les ministres ont noté que la collecte, la préservation et le partage des éléments de preuve sur le champ de bataille via les canaux bilatéraux et / ou multilatéraux d’INTERPOL, ainsi que la nécessité d’une sécurité globale des frontières.

Les ministres, reconnaissant le défi posé par les combattants terroristes étrangers qui sont en détention ainsi que par les membres de leur famille qui restent en Irak et en Syrie, se sont engagés à poursuivre les mécanismes de responsabilité efficaces existants en étroite coordination avec les pays d’origine, y compris la responsabilité des combattants qui ont utilisé la violence sexuelle comme instrument de terreur.

Ils sont restés déterminés à promouvoir les efforts visant à garantir que les terroristes accusés, y compris ceux de nationalité étrangère, soient traités de manière appropriée et jugés conformément aux obligations du droit international, y compris les garanties applicables en matière de procès équitable, et ils ont exhorté les gardiens des combattants terroristes de Daech détenus à traiter humainement à tout moment, conformément au droit international.

La Coalition a réaffirmé sa conviction qu’un effort global et collectif reste nécessaire pour parvenir à une défaite totale et durable de Daech / ISIS dans le monde. La Coalition mondiale pour vaincre Daech / ISIS a prouvé qu’il s’agissait d’un véhicule cohésif, adaptable et efficace qui continuera à soutenir cet effort important par le biais de lignes d’effort de stabilisation, politiques, militaires, de communication, de contre-financement et d’application de la loi.

Les ministres ont également réaffirmé leur intention de tenir la prochaine réunion ministérielle de la Coalition mondiale en Italie dès que les circonstances le permettront.

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More