Les Nations Unies demandent un fonds de 6,7 milliards USD pour soutenir la lutte contre le COVID-19 dans les pays vulnérables

0 230

La crise sanitaire mondiale liée au coronavirus a exacerbé les difficultés que connaitront les pays vulnérables à travers notamment, la famine, des conflits, des guerres, la pauvreté, les épidémies.

C’est dans cette optique que les Nations Unies ont lancé la récolte d’un fonds de 6,7 milliards de dollars américains pour les besoins urgents de la lutte contre la pandémie de coronavirus dans les pays qui seront plus touchés.

Les gouvernements, les entreprises et les milliardaires sont appelés à contribuer à ce fonds de 6,7 milliards de dollars pour barrer la route au coronavirus et à cette crise socio-économique qui s’annonce dans le monde.

Mark Lowcock, Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d’urgence de l’ONU, déclare que l’ONU avait lancé initialement en date du 25 mars dernier, les appels de 2 milliards de dollars américains qui s’avèrent aujourd’hui insuffisants avec des preuves de la baisse des revenus et de la hausse du taux de chômage dans le monde résultant de la perte des emplois , la chute des approvisionnements alimentaires, la flambée des prix, des enfants manquant de vaccins et de repas. Au regard de ce qui précède, il n’y a donc nécessité d’augmenter l’enveloppe de la contribution.

Les 6,7 milliards de dollars financeront le plan de réponse humanitaire de l’ONU pour aider les personnes les plus vulnérables du monde à faire face à la pandémie maintenant et dans les prochains mois. Lowcock a déclaré que le montant sera mis à jour avant la fin du mois de juin car la pandémie a créé «une situation très rapide» et sera probablement révisée à la hausse pour répondre aux besoins en 2020, rapporte l’AP.

Lowcock a également exhorté les institutions financières internationales et les gouvernements à aider les pays fragiles à faire face à la pandémie et a réitéré que 90 milliards de dollars pourraient fournir un soutien du revenu, une alimentation et une réponse sanitaire à Covid-19 pour 700 millions des personnes les plus vulnérables du monde.

Cela ne représente que 1% du plan de relance de 8 milliards de dollars que les 20 pays les plus riches du monde ont mis en place pour sauver l’économie mondiale, a-t-il déclaré.

Lowcock a déclaré que probablement les deux tiers des 90 milliards de dollars pourraient provenir d’institutions financières internationales comme la Banque mondiale et le Fonds monétaire international et un tiers d’une augmentation ponctuelle de 20% de l’aide publique au développement.

“Les pays riches devront procéder à des augmentations ponctuelles importantes de leurs engagements en matière d’aide étrangère”, a-t-il déclaré jeudi. “Et les institutions financières internationales devront modifier les accords de prêt avec les pays vulnérables”, a conclu Lowcock.

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More