Les questions se rapportant au partenariat entre l’UE et l’Égypte évoquées par Borrell et Shoukry

0 359

Le haut représentant pour les affaires étrangères et la politique de sécurité/vice-président de la Commission européenne, Josep Borrell, a rencontré ce mardi 13 juillet 2021, le ministre égyptien des Affaires étrangères, Sameh Shoukry, pour discuter d’une série de questions dans le cadre du partenariat entre l’Union européenne et l’Égypte.

Le Haut Représentant Borrell et le Ministre des Affaires étrangères Shoukry ont longuement échangé sur les questions régionales. Les deux parties se sont déclarées préoccupées par la situation concernant le Grand barrage de la Renaissance éthiopienne (GERD) et ont discuté de l’importance des eaux du Nil pour les pays en aval, y compris l’Égypte. Le Haut Représentant a souligné que les efforts menés par l’Union africaine pour résoudre le différend bénéficient du soutien de l’UE et doivent être intensifiés pour parvenir à une solution acceptable pour toutes les parties. Il a également réitéré les regrets de l’ UE concernant l’annonce par l’Éthiopie du deuxième remplissage de la GERD sans parvenir à un accord préalable avec les partenaires en aval sur cette question.

Le Haut Représentant Borrell a exprimé son appréciation pour le rôle important de l’Égypte dans le processus de paix au Moyen-Orient, en particulier pour parvenir à un cessez-le-feu mettant fin aux récentes hostilités et vers l’objectif commun d’une solution à deux États. Il a transmis le message que l’UE travaillera en étroite collaboration avec l’Égypte et d’autres partenaires internationaux pour relancer le processus politique afin d’apporter des solutions durables et durables.

Les deux parties ont convenu de l’ intérêt commun de l’Égypte et de l’UE pour une Libye stable et unie(le lien est externe) et l’importance de soutenir les efforts du gouvernement d’unité nationale et de l’ONU pour progresser sur les différentes voies politiques, sécuritaires et économiques. Cela inclut le retrait de toutes les forces et mercenaires étrangers du pays et la nécessité de respecter la feuille de route pour l’organisation des élections législatives et présidentielles du 24 décembre 2021.

Le haut représentant Borrell et le ministre des Affaires étrangères Shoukry ont souligné l’importance des relations UE-Égypte ainsi que leur développement futur dans le contexte du nouvel agenda pour la Méditerranée et de son plan économique et d’investissement pour le voisinage méridional , afin d’unir leurs forces pour stimuler nos économies, soutenir la reprise et lutter contre le changement climatique. La haute représentante a souligné l’engagement de l’UE à mettre en œuvre l’accord d’association UE-Égypte et les priorités communes en vue d’exploiter pleinement le potentiel du partenariat.

La haute représentante a réitéré la position de l’UE sur les valeurs fondamentales et s’est déclarée préoccupée par l’application de la peine de mort en Égypte.

La discussion a également porté sur la coopération entre l’UE et l’Égypte sur les questions liées à la migration, y compris les objectifs communs de prévention de la migration irrégulière et d’assurer la protection des demandeurs d’asile et des réfugiés ainsi que la promotion des voies légales de migration et de mobilité.

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More