L’Intersyndicale de l’Administration publique est favorable à la retenue de l’IPR à raison de 2.500 FC à 4.000 FC

0 252

Le président de l’Intersyndicale nationale de l’Administration publique (INAP), Fidèle Kiyangi a indiqué, au cours d’une Assemblée générale, organisée jeudi à Kinshasa, que l’Intersyndicale est favorable sur la retenue de l’Impôt professionnel sur le revenu (IPR) à raison de 2.500FC à 4.000 FC  sur le salaire de base du fonctionnaire.

M.Fidèle Kiyangi l’a fait savoir lors de la restitution aux délégués syndicaux de l’Administration publique, des travaux de l’atelier résidentiel sur l’application de l’IPR entre le gouvernement et le banc syndical de l’Administration publique, tenus du 21 au 25 janvier 2020, à Bibwa, dans la commune de N’sele.

Le président de l’INAP  a remercié le gouvernement d’avoir organisé ce dialogue social avec les syndicalistes de l’Administration pour examiner et évaluer la question de l’IPR ainsi que les avantages sociaux des agents et fonctionnaires de l’État, a rapporté l’ACP.

Au cours de cette même rencontre, a-t-il dit, le gouvernement a reconnu que les agents et fonctionnaires de l’État ne disposaient pas d’un salaire sur lequel on devrait retenir  cet impôt.

«Ce qu’on appelle prime, c’est ce qu’on donne aux fonctionnaires pour payer son loyer, son logement et son transport », a-t-il encore dit, précisant que  le gouvernement est un organe qui ne fait qu’exécuter  les lois prises par le Parlement et ne peut l’alléger ou l’annuler.

Les deux parties, a-t-il ajouté, ont également trouvé un accord en vue de saisir lors de la session parlementaire prévue au mois de mars 2020, pour démontrer aux élus du peuple que les agents et fonctionnaires  n’avaient pas un salaire sur lequel on devrait retenir cet impôt.

L’Intersyndicale a aussi convenu avec le gouvernement d’ajouter 65 USD au mois d’avril sur le salaire d’huissier pour qu’il puisse avoir 150 USD conformément au protocole d’accord signé en 2019 et de convoquer une commission  paritaire pour leur permettre de déterminer les indemnités de logement, de transport et des allocations familiales.

Le président de l’INAP a félicité le gouvernement d’avoir accepté de lever les mesures conservatoires prises l’année dernière concernant le mouvement du personnel à l’Administration publique, la libération d’un syndicaliste incarcéré à la prison de Makala et  la décoration d’un autre à titre posthume.

Kiyangi, qui a insisté sur le respect de l’engagement pris par le gouvernement, a fait savoir que les agents et fonctionnaires de l’État ont accepté ce protocole accord et attendent de celui-ci son application intégrale pour des solutions idoines.

LeHautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More